Cafetière à dépression

La machine à café à dépression, ou cafetière à siphon :
le guide de l’expert ! Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces appareils.

Bienvenue dans l’univers du « slow coffee » ! 

Aux antipodes de la cafetière expresso, cet objet aussi étrange que alambiqué étonne toujours les néophytes. Il s’agit pourtant d’une machine tout ce qu’il y a de plus adapté pour profiter d’une infusion de café de qualité, parfaitement maîtrisée et permettant de déguster chaque arôme de votre boisson préférée. Elle demande cependant du temps et un peu de patience pour profiter d’une bonne infusion.

Composée de deux parties en verre, elle fait partie de la famille des cafetières à filtres. Elle permet d’assister en direct à la préparation du café sous l’effet de la pression de l’eau bouillante.

Comment utiliser correctement une cafetière à dépression ? Comment assurer son entretien ? Comment être sûr de déguster la meilleure infusion possible ?

Présentation de la cafetière à dépression

Si nous la présentons comme la plus alambiquée des cafetières, c’est pour faire référence à son origine. Elle est le produit de l’imagination d’un chimiste français du 19ème siècle. Ce dernier souhaitait pouvoir profiter de ses quelques tasses par jour, de la meilleure qualité possible, sans avoir à sortir de son laboratoire.

C’est la raison pour laquelle cette cafetière si atypique est faite de verre. Son inventeur a mis à profit des éléments qu’il avait à disposition sur son lieu de travail. C’est d’ailleurs ce qui en a fait un objet plutôt réservé à une certaine classe de consommateurs passionnés, moins populaire que bien des machines plus simples.

La verseuse (partie inférieure) et la tulipe (partie supérieure) lui donnent un aspect insolite. Loin de tous les standards de cafetières que l’on a l’habitude de voir, elle permet d’extraire les arômes les plus fins, quel que soit le type de café, pourvu que la mouture utilisée soit adaptée.

Existant en différentes versions (équipée d’un brûleur à alcool, électrique, à balancement, etc…), plus ou moins compliquées, elle continue d’exister depuis plus d’un siècle, même si son usage reste relativement marginal aux vues du marché des cafetières et du café.

Toutefois, les fabricants tels que Bodum (danois), Cona (anglais) et le japonais Hario notamment, proposent des versions modernes, mises au goût du jour pour les consommateurs modernes. 

Le saviez-vous ? On appelle également la cafetière à dépression « machine à siphon » et non de « machine à syphon » ! Le siphon permet de faire circuler du liquide d’un récipient à un autre par le biais d’un tuyau, comme dans cette machine.

Barre de séparation maison du café

Comment fonctionne la machine à siphon ?

Un peu à la façon d’une cafetière italienne, l’eau contenue dans le récipient du bas va monter le long d’un tuyau sous l’effet de la pression une fois portée à ébullition.

Elle va ainsi atteindre la tulipe placée au-dessus, dans laquelle le café moulu entrera en contact avec l’eau chaude et permettra ainsi l’extraction des arômes par infusion. Dès lors que toute l’eau est remontée, on coupera la source de chaleur pour laisser  le liquide descendre par dépression. Sous l’effet du refroidissement, le récipient du bas va « aspirer » le liquide contenu dans la tulipe, d’où le nom de cette cafetière.

Au cours de cette étape, le filtre placé entre les deux parties en verre permettra de retenir la mouture dans la partie supérieure pour ne laisser passer que l’infusion, prête à être servie dans votre tasse.

Sur les machines à brûleur, c’est au prix d’une surveillance de chaque instant que vous arriverez à tirer le meilleur parti de votre préparation. Il sera impératif d’éteindre la flamme dès que l’eau sera remontée. Dans le cas contraire, il sera difficile d’obtenir un résultat probant, compte tenu du fait que le processus durera trop longtemps, altérant au passage la qualité de votre boisson. C’est un des points cruciaux à surveiller lors de la préparation à l’aide d’un brûleur.

Barre de séparation maison du café

Quels sont les différents types de machines à café à dépression ?

On distingue deux grands types de machines à dépression : 

  • Les machines à brûleur.
  • Les machines électriques.

Hormis le système de chauffe de l’eau, ces produits sont relativement similaires. Tous fonctionnent sur le même principe de circulation de liquide de la verseuse vers la tulipe, puis inversement.

La cafetière à brûleur

Le système de chauffe est un brûleur, soit à gaz, soit à alcool, comme le modèle « Syphon » d’Hario par exemple. Ces produits demandent d’être attentif durant tout le processus de mise en température de l’eau. 

Il est nécessaire d’éteindre la flamme du brûleur dès lors que l’eau atteint la tulipe, sans quoi l’infusion ne donnera pas le meilleur résultat possible. Au lieu d’une boisson légère et aromatique, vous obtiendrez quelques tasses d’une boisson amère, bien loin de ce qu’est un bon café.

La cafetière à dépression électrique

Ce type de machine permet de vaquer à tout autre chose tandis que le café se prépare seul. Il a été pensé pour la réduction des risques liés à la présence d’une flamme. 

La résistance en charge de faire bouillir l’eau se coupe dès que la tulipe est pleine, permettant au café d’infuser. C’est donc automatiquement que le liquide va s’écouler au travers du filtre pour rejoindre la verseuse.

Ce système de chauffe est généralement équipé d’une position « maintien à température », permettant d’éviter que le café ne se cuise, ne laissant plus qu’une réduction d’infusion au fond de la verseuse.

A savoir : Que vous optiez pour l’achat d’une cafetière à brûleur ou électrique, le processus de préparation durera au total environ cinq minutes : Deux minutes pour permettre à l’eau de bouillir, trois minutes pour que la mouture de café libère ses arômes.

Il existe bien évidemment des différences entre tous les modèles et toutes les marques, vous autorisant par exemple de choisir entre différentes capacités. Il vous sera possible d’opter pour une contenance oscillant entre deux et huit tasses.

La forme de la tulipe

Plusieurs écoles existent : 

  • Certains amateurs ne jurent que par une tulipe ronde, qui selon leur avis serait plus aptes à libérer tous les arômes de la mouture et permettrait de mieux contrôler l’infusion.
  • D’autres n’y voient aucun intérêt et préfèrent utiliser une tulipe aux bords droits, plus simple à manipuler.

A l’heure de faire votre choix, n’hésitez pas à demander son avis à votre torréfacteur préféré. Il vous aidera à faire un achat qui vous ressemble. Le plus simple reste de se faire son propre avis !

La qualité du verre

Le type de verre utilisé pour la fabrication de votre machine peut influer sur sa solidité et sa longévité. 

Préférez un verre au borosilicate, plus à même de supporter la chaleur et à la diffuser de façon homogène (type Pyrex).  Même si la plupart des modèles du marché en sont équipés, vérifiez avant de réaliser votre achat. Parfois, pour quelques euros de moins, la cafetière est faite d’un verre plus fragile, moins à même de durer dans le temps.

Le filtre

Pour ce qui est du filtre, il s’agit généralement de filtres en tissus, réutilisables plusieurs fois. Il suffit de les nettoyer à l’eau pour s’assurer qu’ils ne sont pas colmatés.

La plupart du temps, l’enveloppe en tissu vient se fixer sur un filtre en plastique, qui lui-même vient s’insérer entre la verseuse et la tulipe, fixé à l’aide d’un ressort dans la partie basse du tube qui permet à l’eau de monter. Il suffit de nouer le filtre en tissu pour s’assurer de n’avoir aucun marc dans la verseuse.

Astuce : Prévoyez toujours un petit stock de filtres en tissu d’avance. En cas de mauvaise manipulation, et d’une déchirure, vous ne serez pas pris au dépourvu…

Barre de séparation maison du café

Utilisation : mode d’emploi complet de la cafetière à dépression

Malgré la sophistication qui se dégage de ce type de machine à café, le fonctionnement est relativement simple. Il suffit simplement de respecter chaque étape pour s’assurer de ne subir aucune déconvenue.

Quel café utiliser et quelle mouture choisir pour votre machine à dépression ?

Pour ce qui est du choix du café, libre à vous d’utiliser la variété qui vous convient. Il n’y a aucune contre-indication. En revanche, pour ce qui est de la mouture, il va falloir y prêter attention. Celle-ci devra être adaptée au mode de fonctionnement et de filtration de votre machine.

Concrètement, elle devra être un peu plus fine que pour une machine à piston, mais plus grosse que pour une machine expresso. Votre café devra donc être moulu comme pour une machine à filtre, fonctionnant elle aussi sur le principe de l’infusion.

Ce que nous ne saurions que trop vous conseiller, c’est d’opter pour un café fraîchement moulu au broyeur. Plus la mouture sera récente, plus les grains délivreront toute leur richesse et leur complexité aromatique.

 

Conseil du spécialiste : Ce type de cafetière est à proscrire en altitude. Au-delà de 1500m, l’ébullition de l’eau ne s’opère plus de la même manière, ce qui peut entraîner une préparation défaillante. Si vous habitez à la montagne, peut-être qu’un autre type de cafetière vous conviendrait davantage.

Barre de séparation maison du café

Comment utiliser la cafetière à siphon ?

Comme nous le recommandons souvent, il est préférable d’utiliser de l’eau qui aura été filtrée au préalable. D’une part vous éviterez les dépôts de calcaire, d’autre part ce dernier n’altèrera pas les saveurs de votre infusion.

Il suffira donc d’en remplir la verseuse (récipient du bas), de fixer la tulipe par-dessus, puis de mettre le tout à chauffer.

 

L’astuce du barista : en ajoutant le café moulu une fois que l’eau a atteint la tulipe, vous vous assurez que la chaleur n’aura altéré aucune saveur. Une fois la partie supérieure pleine d’eau, ajoutez la mouture puis mélangez. Il ne vous reste qu’à laisser la préparation infuser et redescendre au travers du filtre.

Une fois l’infusion en train de s’opérer, il suffit d’éteindre la source de chaleur, ou de s’assurer de sa coupure (sur une machine électrique). Le processus de préparation est fini dès que le liquide est retourné dans la verseuse, près à servir dans chaque tasse.

Attention : Pour une dégustation optimale, n’hésitez pas à laisser refroidir votre tasse quelques instants. Comparée à d’autres façon de faire, la préparation par dépression se caractérise par une infusion très chaude. Pour saisir toute la complexité aromatique de votre café, laissez-le perdre quelques degrés. L’expérience n’en sera que plus intense, gustativement parlant.

Barre de séparation maison du café

Comment entretenir une machine à café à dépression ?

Le nettoyage est relativement simple. Il suffit simplement laver à l’éponge chacun de compartiments (verseuse et tulipe).

Avant tout, débarrassez le plus gros du café moulu de la tulipe à l’aide d’une cuillère, cela vous évitera de salir tout votre évier. Pour le reste, un bon lavage après chaque utilisation vous garantira un parfait fonctionnement.

De temps à autres, n’hésitez pas faire un lavage à l’aide d’une solution composée d’eau et de vinaigre. Laissez-la reposer dans chacun des compartiments pour les débarrasser des éventuelles traces de calcaire et d’huile contenue dans les grains de café. En agissant ainsi, vous vous garantirez d’avoir une cafetière dans un état toujours irréprochable.

Pour ce qui est du filtre, démontez la partie en plastique et lavez-la à l’aide d’un peu de savon et d’une éponge. Le plastique durera plus longtemps, sans jamais altérer le goût de vos infusions. Pour ce qui est de la partie en tissus, passez la sous l’eau après chaque utilisation. Pensez à bien le rincer pour qu’il ne modifie pas le goût de votre café. Il est réutilisable, mais il est nécessaire de le changer dès qu’il commence à se tâcher.

Barre de séparation maison du café

Problèmes et solutions courantes sur les cafetières à dépression

Le plus gros problème sur une cafetière de ce type est très certainement sa fragilité. Étant essentiellement composée de verre, il arrive qu’une manipulation malencontreuse amène à en briser un des composants.

Pour être sûr de trouver sans peine une pièce de rechange, n’achetez pas de produits trop exotiques. Optez plutôt pour des marques connues, plus facilement présentes dans le stock des revendeurs. Ainsi vous aurez la certitude d’acheter une pièce conforme à votre cafetière.

Pour ce qui est des autres problèmes, ils peuvent soit être liés au filtre et son ressort, soit à la partie responsable de la mise en chauffe.

Pour ce qui est du filtre, n’ayez aucune crainte, les fabricants proposent des pièces de rechange. Si le ressort venait à se détendre par exemple, n’hésitez pas à le changer. S’il venait à être trop distendu, il ne permettrait pas au filtre de fonctionner correctement.

Pour ce qui est du système de chauffe, selon le modèle, en cas de doute sur son intégrité, faites-le réviser pour qu’il n’y ait aucun problème, surtout sur les brûleurs à gaz ou à essence. Un accident domestique est vite arrivé, ne jouez pas avec le feu ! Quant à un système électrique, un réparateur de petit électroménager saura vous dire d’où vient le problème, et pourra même le réparer.

Barre de séparation maison du café

Conclusion : notre avis sur la cafetière à dépression

La machine à café à siphon possède un atout esthétique indéniable. Sa structure en verre et son design épuré en font un objet de décoration à part entière. Néanmoins, elle reste un excellent moyen de profiter de toutes les qualités aromatiques d’un café.

Cependant, Il faut être adepte du « slow coffee ». Tout vient à point à qui sait attendre… Il faut laisser le cours du temps faire son œuvre pour avoir le droit de savourer le précieux contenu des quelques tasses préparées avec patience et passion, sans pression.

Si vous appréciez déguster un café plutôt léger et riche en arômes, à l’opposé de l’expresso, vous serez certainement comblé par les qualités de la cafetière à dépression. Cette machine à café est une excellente option pour savourer votre boisson préférée.

En revanche, si votre journée n’est qu’un long sprint, peut-être devriez-vous envisager l’achat d’une machine plus rapide, à l’image de votre rythme. La cafetière à dépression est faite pour les passionnés, qui savent prendre leur temps et aiment jouer aux apprentis chimistes dans leur cuisine. Si ce n’est pas votre cas, c’est bien vous qui pourriez sombrer en dépression le temps que votre infusion se prépare !

Barre de séparation maison du café