Cafetière à piston

La cafetière à piston :
le guide de l’expert ! Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces machines.

Un pichet en verre, une structure en inox, un couvercle équipé d’un piston à filtre, rien de plus rien de moins pour cet objet à la fois simple, design et particulièrement efficace pour profiter d’un bon café.

De toutes les cafetières, il s’agit probablement du modèle le plus simple qui soit. Il n’en reste pas moins qu’elle permet d’apprécier tout le goût et les arômes d’une infusion. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si les professionnels s’en servent souvent pour juger de la qualité d’un café ou d’un mélange.

 

Maîtrisez-vous l’utilisation de votre cafetière à piston ? Etes-vous sûr d’en tirer le meilleur parti ? Choisissez-vous le bon café et la bonne mouture pour une expérience gustative optimale ? Savez-vous l’entretenir correctement ?

Présentation de la cafetière à piston

Contrairement à ce que retient l’histoire, celui qui lui a donné naissance n’est pas un italien, mais bien un français. Même si l’invention et le dessin de cet appareil est attribué à Attilio Climani en 1929, il s’avère qu’un brevet existait déjà 5 ans auparavant, déposé par Marcel-Pierre Paquet.

L’histoire est écrite par les vainqueurs, et c’est à l’italien qui la commercialisa en premier que l’on attribue la paternité. Même si on parle de cafetière italienne, outre-Atlantique, la cafetière à piston est surnommée « French press ». La raison de cette appellation : au départ, la majeure partie de la production était faite en France.

Même si aujourd’hui c’est le modèle Chambord de la marque Bodum qui est le plus représentatif, cette petite cafetière, parmi les plus simples qui existent, est utilisée aussi bien au Royaume Uni, que partout en Europe ou aux USA.

Sa simplicité et son efficacité en font une machine « must have » pour tous les amateurs de café. L’acier inoxydable de sa structure, le verre de son broc, et le noir de son couvercle et de sa poignée en plastique en font un objet design et classe. C’est donc logiquement qu’on retrouve ces machines dans la cuisine de nombreuses maisons à travers le monde. 

Bien des modèles et déclinaisons de ces cafetières existent désormais, offrant soit une esthétique différente, soit une propriété particulière. Quoi qu’il en soit, le principe de fonctionnement de ce système d’extraction d’arôme reste le même depuis son invention.

Barre de séparation maison du café

Comment fonctionne ce type de cafetière ?

La cafetière à piston va permettre de faire infuser votre café moulu avant de filtrer le mélange et de le déguster dans l’instant.

Après avoir versé du café au fond du réservoir en verre, on y ajoute de l’eau frémissante puis on mélange. On met le couvercle avec le piston en position haute. Cela permet de ne pas laisser l’eau refroidir trop rapidement et de s’assurer une parfaite extraction du goût et de tous les arômes. L’infusion durera entre 3 et 7 minutes selon la finesse de la mouture de vos grains.

Il suffit ensuite d’abaisser le piston. Le filtre se charge de retenir le café moulu et permet de déguster dans la foulée.

Astuce : Concernant le temps d’infusion, on devra tenir compte de la mouture du café. Plus elle sera grossière, plus il faudra laisser le temps à l’infusion de se faire (entre 5 et 7 minutes). Pour un café moulu plus fin, attendre entre 3 et 4 minutes suffira amplement, sans quoi l’infusion pourrait se charger d’amertume. Attention : moulu trop fin, le café pourrait passer au travers du filtre pour finir au fond de votre cafetière. 

Comme vous l’aurez noté, pas de système de chauffe, aucune commande électrique, un peu de patience et une simple pression suffisent. 

Quel que soit le type de produit que vous choisissiez dans cette famille de cafetière, le fonctionnement restera identique. Les principales différences résideront dans les options disponibles (deux filtres, pichet isotherme en inox à double paroi, etc…). 

L’autre différence majeure, c’est la contenance. En fonction du nombre de buveurs de café qui habitent sous votre toit, vous devrez adapter la taille de la machine. Selon le modèle, vous pourrez assurer la préparation d’1 à 8 tasses. 

Barre de séparation maison du café

Quelles sont les différentes déclinaisons de la cafetière « french press » ?

En fonction du design, de la contenance et de la matière qui la composent, la cafetière à piston est proposée dans différentes versions. Néanmoins, la qualité de l’infusion reste toujours sensiblement la même. Ce sont avant tout la robustesse et l’aspect de la machine qui changeront.

La version classique en verre et métal

Le verre du pichet est traité pour résister à la chaleur. Il s’agit de verre borosilicate. L’armature de l’ensemble est en métal, généralement en acier inoxydable. Le couvercle est en plastique résistant (ABS), ainsi que la poignée.

Il s’agit du modèle le plus répandu et que l’on retrouve souvent dans la cuisine de tout bon amateur de café. Elle est appréciée pour l’effet esthétique de son design épuré et sa simplicité. Il faut néanmoins prendre soin du pichet lors des manipulation et du nettoyage, le verre restant une matière fragile.

Conseil du barista : N’hésitez pas à remplir le pichet d’eau chaude sous le robinet avant de préparer votre infusion. Cela permettra d’éviter un choc thermique lorsque vous verserez l’eau frémissante. C’est un moyen simple d’éviter que le verre se fissure.

 

La version inox

Sa principale caractéristique réside dans le fait que le pichet est en inox. Elle est appréciée pour son design et sa résistance. 

Certaines versions possèdent un pichet isotherme. Attention toutefois, une infusion prolongée pourrait donner un café amer. Vous n’apprécieriez par votre tasse comme il se doit.

 

Le piston à double filtre

Pour cette déclinaison, l’avantage principal réside dans son mode de filtration optimisé. Concrètement, en plus du filtre classique, un second vient emprisonner les résidus qui finissent souvent au fond des tasses. 

C’est d’ailleurs le reproche que l’on fait souvent à la cafetière à piston : elle laisse passer un peu de marc de café qui vient se déposer au fond de chaque tasse, ne permettant pas de déguster l’infusion jusqu’à la dernière goutte. Même si les amateurs s’accommodent parfaitement de ce point, il est vrai que cela peut s’avérer un tantinet désagréable.

Ceci est surtout  vrai si vous employez une mouture trop fine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les spécialistes recommandent de n’utiliser que du café moulu grossièrement.

Pour y remédier, les deux filtres de ces cafetières travaillent de concert pour parfaitement retenir tout le café moulu.

 

La cafetière à piston en plastique

Cette version présente l’avantage d’être plus résistante que le modèle classique. Les personnes nomades apprécieront de pouvoir l’emporter dans tous leurs déplacements sans craindre de la casser.

Pour ce qui est du rendu, elle permet d’obtenir un excellent café.

 

Barre de séparation maison du café

Comment bien choisir sa cafetière à piston ?

Votre choix va essentiellement dépendre du nombre de buveurs qui se pressent dans la cuisine à l’heure du café.

On compte environ 12 cl pour une tasse. Une cafetière de 70 cl permettra donc de préparer environ 6 tasses. C’est ce qui devra guider votre choix, la contenance. Bien évidemment, libre à vous d’opter pour un design ou une matière en particulier.

A noter : Un point à prendre en compte est le café et la mouture que vous consommez. Si vous utilisez un café de type « expresso », sachez que le dépôt au fond de chaque tasse sera systématiquement présent (un peu à la façon d’un café turc, en moins dense !). La mouture étant fine, elle ne pourra pas être bien retenue par le filtre. Donc, à défaut d’utiliser un café adapté, optez pour un modèle à double filtre. Il vous permettra de déguster tous types de cafés, sans le désagrément d’un marc trop dense. Si vous partez de café en grains dont vous assurez la mouture, choisissez une mouture grossière. C’est le meilleur moyen de profiter de votre café jusqu’à la dernière goutte.

Hormis ces considérations, libre à vous d’opter pour l’achat d’un modèle en inox ou en plastique. Si vous êtes amenés à emporter votre machine en déplacement, vous éviterez le risque de casser le pot en verre.

 

 

 

 

Utilisation – mode d’emploi de votre machine à piston

En premier lieu, si vous souhaitez l’utiliser dans les règles de l’art et savourer tous les arômes de votre infusion, vous devrez consommer du café dont la préparation sera adaptée. Concrètement, vous devrez soit utiliser un moulin à café pour obtenir une mouture grossière, soit n’acheter que du café moulu prévu pour ce type de préparation. Contrairement à une machine à café conventionnelle, ou à une cafetière filtre, qui demandent une mouture moyenne, ce point fera une vraie différence quant au résultat.

Dans un premier temps, remplissez la verseuse d’eau chaude du robinet puis videz-là immédiatement. Versez ensuite le café au fond du récipient. 

Il faut compter de 7 à 10 grammes par tasse (soit une cuillère à soupe légèrement bombée), selon le temps d’infusion prévu. Si vous optez pour un temps d’infusion défini (7 min par exemple), vous pourrez adapter la dose de café selon sa mouture (7g pour une mouture moyenne, 10g pour une mouture grossière). A l’inverse, si la mouture est fixe, la force de la préparation sera définie en fonction du temps d’infusion.

Pour ce qui est de l’eau, nous vous recommandons de la filtrer avant de la chauffer. Débarrassée du calcaire et d’autres éléments pouvant perturber le goût, le résultat n’en sera que plus probant.

Pour ce qui est de la température de l’eau, ne la portez pas à ébullition. L’idéal est d’utiliser une eau chauffée entre 85 et 92°C. Si par mégarde elle venait à bouillir, laissez-la refroidir quelques instants avant de la verser sur la mouture. Une chaleur excessive pourrait endommager le café. A cette étape, remuez le mélange à l’aide d’une cuillère afin que la mouture soit en suspension dans tout le récipient.

Selon le calibre de la mouture, laisser infuser entre 3 et 7 minutes. Plus elle sera grossière, plus il faudra du temps pour en extraire les arômes. Au contraire, ne laissez pas une mouture fine infuser plus de 5 minutes, sous peine d’avoir un résultat plus amer qu’il ne devrait l’être. Bien évidemment, le type de café employé, sa qualité et sa torréfaction comptent également. 

Vient ensuite la filtration. Pour ce faire, appuyez sur le piston placé en position haute. Attention ! Inutile d’appuyer de toutes vos forces. Laissez reposer le poids de votre main, cela suffira amplement. En cas de filtration forcée, de la matière pourrait s’infiltrer le long des parois, puis finirait dans votre tasse.

Une fois passé, le café est prêt à être servi. 

Gardez à l’esprit, que si vous ne servez pas une partie du café, ce dernier continuera à infuser. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de préparer la quantité juste que vous entendez servir sur le moment.

Barre de séparation maison du café

Comment entretenir une cafetière à piston ?

L’avantage de cet appareil, c’est sa facilité à être démonté. La plupart des modèles peuvent être pris pièce par pièce, ce qui s’avère être très pratique à l’heure de les nettoyer. Le verseur en verre peut même être nettoyé au lave-vaisselle. 

Pour ce qui est du piston, il est nécessaire de le rincer, puis de le laver après chaque utilisation. Cela garantit son bon fonctionnement, et évite au passage de le voir se colmater petit à petit. Pour ce faire, une éponge ou une brosse à vaisselle font parfaitement l’affaire.

La structure en métal ne demande aucun entretien, mis à part lorsque quelques gouttes lui ruissellent dessus. Dans ce cas, un coup d’éponge et l’affaire est réglée.

Les modèles en plastique demandent parfois un peu plus d’efforts pour être nettoyés correctement. Le tout est de ne pas laisser le marc reposer au fond trop longtemps.

Barre de séparation maison du café

Problèmes et solutions courantes sur les cafetières à piston

Vérifiez régulièrement l’état du joint du piston et l’homogénéité de votre machine. Le moindre jeu pourrait être le signe d’un petit interstice qui pourrait laisser passer un peu de café moulu. Veillez donc à ce que tout soit bien à sa place, sans jeu. 

Si votre filtre commence à laisser un peu trop de matière, n’hésitez pas à le changer. La plupart du temps, la filtration s’opère par deux filtres placés sur le piston. Il est possible d’acheter séparément le tamis supérieur et le tamis inférieur, tous deux en acier inoxydable. Une fois changés, votre cafetière sera repartie pour un bon bout de temps.

Hormis ce possible souci, le fonctionnement de l’ensemble est tellement simple, qu’il n’y a pas d’autre type de problèmes.

Barre de séparation maison du café

Conclusion : notre avis sur la cafetière à piston

De toutes les cafetières présentes sur le marché, celle à piston est définitivement la plus simple. Pour autant, elle n’est en rien rudimentaire et permet de profiter de tous les arômes qu’un café peut offrir. Aussi simple à utiliser qu’à entretenir, elle ne déçoit jamais.

Il est toutefois essentiel d’être patient et de l’utiliser correctement pour en tirer le meilleur parti. 

Compte tenu de la nature du filtre un filtre (métallique ou plastique) les huiles contenues dans le café sont facilement libérées. Cela donne des tasses avec plus de corps, plus de gras, plus d'éléments liés à la saveur. Le résultat est donc plus aromatique, mais également moins fin, moins élégant. C est la méthode d extraction la plus pure et la plus neutre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les experts l’utilisent (du moins une méthode assez proche) pour évaluer de façon comparable leur cafés et les différents crus.

Certes, les pressés et les buveurs compulsifs n’opteront peut-être pas pour ces modèles de cafetières. En revanche, pour les amateurs patients, la cafetière à piston sera une excellente option pour déguster chaque arôme qu’un café aura à offrir. Si vous êtes équipé d’une carafe filtrante pour l’eau et d’un moulin pour moudre vous-même vos grains, chaque tasse de café vous emplira de satisfaction. La préparation de votre « petit noir » deviendra un rituel immuable.

On dit souvent que vite et bien ne vont pas ensemble. Si cette maxime fait partie de votre vocabulaire, vous pouvez définitivement opter pour une cafetière à piston !

Bonne dégustation à tous !