Cafetière italienne

machines cafe service a litalienne

Cafetière napolitaine :
le guide de l’expert ! Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces machines.

La cafetière napolitaine est une sorte d’hybride dans le monde du café et des extractions : elle possède à la fois les caractéristiques d’une Moka, d’une machine à piston et d’une machine à filtre.

Au même titre que pour d’autres modes de préparation, l’eau, le calibre de la mouture et la patience compteront énormément dans la réussite du processus d’extraction. Toutefois, correctement utilisée, elle permet de déguster quelques tasses d’un breuvage à la qualité gustative appréciée par les passionnés.

Etes-vous sûr de savoir utiliser correctement cette cafetière ? Quels sont les paramètres à ne surtout pas négliger pour une dégustation correcte ? Comment doit-on s’y prendre pour l’entretenir comme il se doit ?

 

Présentation de la cafetière napolitaine

Inspirée des premières machines à filtre du 17ème, c’est à la fin de ce même siècle qu’elle vît le jour, à Naples. Bien qu’on ignore tout de son inventeur, sa présence est néanmoins attestée par de nombreux témoignages de l’époque.

Tandis que le café gagne peu à peu en popularité en Italie, cette cafetière permet alors de savourer un café relativement léger mais plein de saveurs, de nuances et d’arôme. Préparée selon un rituel bien précis, chaque tasse est savourée à sa juste valeur, comme un breuvage exotique et rare à une époque où l’on n’en est pas encore à trouver un expresso à chaque coin de rue.

Tantôt en acier, en aluminium ou en argent pour les modèles les plus cossus, la cafetière réversible se retrouve dans plus d’une cuisine italienne. On l’aime tant pour son côté pratique que pour la qualité de son extraction et le rituel qu’elle impose. Chaque tasse se mérite !

Aujourd’hui, elle n’occupe plus la place qu’elle a pu tenir. Elle a souvent été remplacée par la Moka dont le design a tiré l’inspiration de son ancêtre. Elle reste malgré tout profondément ancrée dans le cœur des napolitains, qui la surnomment « la cuccumella » et qui apprécient toujours de pouvoir prendre le temps de reproduire les gestes d’antan pour boire un café en famille.

Barre de séparation maison du café

Comment fonctionne cette machine à café ?

Son mode de fonctionnement est basé sur la filtration et non sur la percolation. Ici, ce n’est pas la pression qui permet d’extraire les arômes du café, mais la gravité. Bien que son design et sa forme font penser à la cafetière italienne, son procédé d’extraction est radicalement différent.

Ici, le réservoir du bas est rempli d’eau, puis on y loge le filtre vissé qui retient la mouture. La verseuse chapeaute ensuite l’ensemble. Il suffit ensuite de la placer sur une source de chaleur et d’attendre que l’eau soit bouillante. Mais attention, à aucun moment l’eau ne va remonter d’elle-même sous l’effet de la pression. C’est à l’utilisateur de retourner littéralement la cafetière, pour que l’eau portée à ébullition vienne traverser le café moulu puis s’écouler dans la verseuse. C’est donc au prix d’une surveillance de chaque instant et de gestes précis, que l’on peut ensuite déguster quelques tasses de café fraîchement passé.

A noter : Un indice extérieur permet de comprendre la différence entre une cafetière napolitaine et une Moka : quand la « cuccumella » napolitaine est en position de chauffe, le bec verseur est alors à l’envers.

Le type de boisson qui résulte de cette opération est à la fois léger et très aromatique, dès lors que la mouture utilisée est adaptée. Bien loin du résultat en tasse de ce qu’est un « espresso », et à l’instar des machines à filtre ou à piston, le temps d’infusion est très important. On ne brusque pas le processus, il faut laisser l’extraction s’opérer naturellement. A l’issue de la filtration, on obtient quelques tasses pleines de goût, permettant d’apprécier les différentes saveurs offertes par chaque cru de café.

Barre de séparation maison du café

Les différents types de cafetières napolitaines

La napolitaine en aluminium

Il s’agit du modèle le plus commun et le plus simple. Doté de toutes les particularités que suppose cette cafetière, ce produit se caractérise par sa matière. 

Certains préfèrent éviter l’utilisation de l’aluminium, lui préférant l’inox, tandis que d’autres ne jurent que par cette matière. C’est surtout une question de point de vue et de goût. Pour le reste, cette cafetière permet de préparer de 2 à 12 tasses, selon sa capacité.

Les modèles en inox

Considérés comme étant plus aboutis et plus durables, ces ustensiles ont une durée de vie extrêmement longue, pourvu que l’on en prenne soin. Selon le niveau de finitions, des poignées en acier, en bakélite ou en bois équiperont la cafetière. Le bois est généralement réservé aux modèles « haut de gamme ». 

L’inox est souvent utilisé pour la fabrication d’ustensiles de cuisine, étant apprécié pour sa stabilité et sa résistance. 

Là encore, en fonction du modèle choisi, vous pourrez préparer entre 2 et 12 tasses.

Barre de séparation maison du café

Comment choisir sa cafetière napolitaine ?

Pour ce qui est de faire votre choix, les options étant relativement réduites, vous ne devriez pas hésiter très longtemps avant de faire votre achat.

Dans un premier temps, vous devrez choisir la capacité de votre cafetière. Selon le nombre de personnes qui boivent du café chez vous, vous n’aurez qu’à opter pour une contenance en conséquence. De 2 à 12 tasses, à vous de voir.

A noter : une extraction est toujours meilleure lorsqu’elle est bue sur le moment, juste après la préparation. La réchauffer peut endommager les propriétés gustatives du café.

Concernant le matériau, vous pourrez opter entre un modèle en aluminium ou en inox. Certains amateurs reprochent à l’aluminium de donner un goût métallique aux cafés produits. Ces derniers lui préfèrent l’acier inoxydable, qu’ils jugent plus neutre et plus stable. Là encore, à vous de voir de quelle école vous dépendez…

Vous pourrez opter pour des finitions différentes, notamment pour le choix des poignées. Elles pourront être faites de métal, de plastique ou de bois. Si vous souhaitez que votre cafetière soit aussi décorative qu’utile, la touche vintage qu’apportent les poignées en bois vous plaira certainement. De plus, le bois est meilleur isolant que le métal. Compte tenu du fait que la cafetière est réversible et qu’elle doit être retournée au moment où l’eau devient bouillante, la matière des poignées peut avoir son importance sur le confort d’utilisation et de manipulation. Certes, le prix est plus élevé ainsi, mais l’aspect pratique est vraiment amélioré.

Barre de séparation maison du café

Utilisation : mode d’emploi de la cafetière napolitaine

Le procédé de préparation d’une extraction à l’aide de cette machine est relativement simple. Il suffit de maîtriser chaque étape pour une dégustation réussie.

Quel type de café utiliser avec cette machine ?

Pour la préparation d’une tasse, il faut en moyenne entre 6 g et 7 g de café moulu. Même si cette dose est la même que pour la préparation d’un expresso, le calibre de la mouture doit être plus grossier lorsqu’on utilise une cafetière napolitaine. 

Quels que soient les cafés que vous consommerez, il est important de vous souvenir de ce conseil pour toute extraction basée sur la filtration (cafetière filtre, italienne, à piston, etc…).

Veillez donc à ce que le pictogramme de cafetière italienne ou filtre apparaisse sur le paquet de mouture que vous achetez. En revanche, si vous avez l’habitude d’acheter votre café chez un torréfacteur, n’hésitez pas à préciser votre mode de préparation en plus de vos préférences en termes de goût. Il saura vous conseiller sur le gabarit de la mouture, en fonction de la torréfaction et de la variété que vous aurez achetée.

Comment s’utilise cette cafetière ?

Le maniement est assez simple. Il suffit de respecter chaque étape pour une préparation sans faille.

  • Dans un premier temps, il faut remplir le compartiment prévu pour l’eau. Le niveau ne doit pas dépasser le petit trou prévu pour laisser la vapeur s’échapper une fois l’ébullition atteinte.
  • Remplissez ensuite le compartiment à café. Inutile de tasser la mouture, un simple « tapotage » sur le côté permet d’uniformiser la charge. Vissez ensuite le couvercle de compartiment qui servira à filtrer la préparation. L’ensemble de cette pièce s’emboite ensuite sur le réservoir d’eau.
  • Il ne reste qu’à placer la verseuse au-dessus de l’ensemble en l’emboitant fermement.

Conseil : Tâchez d’aligner les poignées. Qu’il s’agisse de celle du réservoir ou de celle de la verseuse, la manipulation sera plus simple si elles sont alignées.

Placez ensuite la cafetière sur une source de chaleur, puis attendez l’ébullition de l’eau. De la vapeur devrait s’apercevoir sur le fameux trou qui sert de limite de remplissage. Une fois cette dernière atteinte, coupez le feu ou la plaque puis retournez la cafetière. Il suffit alors d’attendre que toute l’eau traverse la mouture et descende dans la verseuse.

De la mise en chauffe à la dégustation d’une tasse, pour une cafetière de 6 tasses, il faut environ 6 à 7 min.

Conseil du barista : Selon la région de France que vous habitez, l’eau peut s’avérer être plus ou moins calcaire. Afin d’éviter d’endommager votre extraction, n’hésitez pas à filtrer l’eau à l’aide d’une carafe équipée d’un filtre. Les qualités organoleptiques de votre café n’en seront que mieux restituées.

Barre de séparation maison du café

Comment entretenir sa cafetière napolitaine ?

Compte tenu de leur design et de leur simplicité, ces cafetières n’ont ni joint, ni pièce mécanique. L’entretien et le nettoyage n’en sont que plus simples. C’est d’ailleurs un des avantages les plus remarquables de ces ustensiles. Même la Moka italienne demande un changement de joint de temps à autre. Avec la cafetière napolitaine, inutile de se poser la question, il suffit de s’assurer de na pas déformer chaque élément pour s’assurer un parfait fonctionnement.

Il suffit de rincer l’ensemble des parties de la cafetière après chaque utilisation. Si vous l’utilisez au quotidien, pensez à laver le filtre à l’aide de produit vaisselle afin de le débarrasser des huiles de café qui se déposent au fil des utilisations. Ainsi entretenue, votre cafetière vous garantira des tasses de qualité toujours égale.

Barre de séparation maison du café

Problèmes et solutions courantes

  • Le souci le plus fréquent est dû à une mauvaise utilisation. Concrètement, le compartiment réservé à l’eau est souvent trop rempli. Ce sur-remplissage retarde l’ébullition et fait jaillir de l’eau par l’orifice de contrôle, mettant de l’eau plein votre gazinière au passage.

Il est donc très important de bien respecter ce niveau maximum afin d’éviter les accidents.

  • L’autre problème fréquent qui peut être rencontré, c’est l’accumulation de tartre ou de calcaire qui tâche peu à peu votre cafetière. Pour y remédier, préparez une solution à base de vinaigre blanc et d’eau. 1/3 de vinaigre pour 2/3 d’eau. Vous laisserez alors tremper l’ensemble des pièces dans ce bain avant de tout rincer abondamment.

Pratiquer une fois par mois, ce bain garantira la propreté de l’ensemble, garantissant que chaque tasse de café sera un vrai plaisir.

  • La déformation des pièces peut altérer l’efficacité de votre cafetière. Prenez soin de vérifier que chaque pièce s’emboîte bien, que le filtre se visse bien, et que rien ne laisse de jeu qui pourrait alors nuire au fonctionnement de l’ensemble. Il suffit de vérifier que la marque de votre cafetière napolitaine (Ilsa, Alessi, Illy, etc…) a des pièces détachées en stock dont elle assure la vente ensuite.

Mis à part ces quelques éventuels soucis, votre « cuccumella » est pensée pour durer longtemps, pourvu que vous l’entreteniez correctement.

Barre de séparation maison du café

Conclusion : notre avis sur la cafetière napolitaine

Aussi simple qu’efficace, cette cafetière permet avant tout d’inviter un petit bout d’Italie dans votre cuisine, tout comme le fait la Moka. Son look vintage et tout le cérémonial qui entoure la préparation de vos quelques tasses d’extraction préférée donnent un charme désuet à cet instant de la journée.

A une époque comme la nôtre, où la machine expresso devient automatique, ultra rapide, voire même connectée, opter pour une cafetière napolitaine laisse entendre que l’on aime prendre le temps pour les bonnes choses. Même si le café est apprécié pour la dose de caféine qu’il libère, un amateur éclairé l’appréciera davantage pour son goût et tous ses arômes. Choisir une méthode de filtration lente démontre que l’on préfère privilégier la qualité sur la quantité, dans la plus pure tradition italienne (l’idéal étant de choisir de moudre ses grains de café soi-même plutôt que d’opter pour un café déjà moulu).

Certes, l’extraction type « filtre » obtenue est bien moins concentrée qu’un expresso bien noir, mais elle offre une expérience gustative de qualité, particulièrement agréable.  

Pour l’adopter, il faut être adepte du rituel du café, en prenant son temps pour préparer et déguster chaque tasse. Elle donne à « la pause-café » tout son sens. Durant toute la préparation, toute l’attention est portée sur cet ustensile dont on surveille patiemment les réactions. Il n’y a que comme ça que l’on s’assure de boire une bonne tasse, bien préparée. Ce charme suranné rend l’instant d’autant plus savoureux pour un passionné de café. Si vous vous reconnaissez dans cette description, vous apprécierez sûrement la cafetière napolitaine.

Si vous hésitez entre les cafetières à piston, à filtre, ou napolitaine pour vos préparations, sachez que c’est clairement avec la napolitaine que le processus est le plus atypique ! Cette cafetière réversible est sortie d’une époque lointaine, sans pour autant perdre de son efficacité ni de son charme. En vrai « aficionado » du café, laissez-vous tenter, elle vous transportera directement au cœur de l’Italie, là les traditions autour du café sont encore en vie…

Bonne dégustation !