Machine expresso

La machine expresso :
le guide de l’expert !
Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces appareils.

Avec cette machine à café, on touche à l’essence de ce que les amateurs apprécient le plus : l’expresso ! Format emblématique, servi dans une petite tasse, noir à souhait et habillé d’une élégante crème onctueuse, l’expresso est la star des bars.

Dans l’univers des machines à café, la cafetière expresso est certainement la plus aboutie et la plus complexe de toutes. Le fonctionnement de ce type de système, basé sur le principe de la percolation à haute pression, permet d’extraire et d’apprécier le moindre arôme des grains moulus. Machine automatique ou cafetière manuelle, dans les deux cas, le café façon « dolce vita » demande un certain niveau de perfection. Les variantes de ce type de machines sont nombreuses.

Une machine compacte suffit-elle pour satisfaire un amateur exigeant, ou vaut-il mieux qu’il choisisse un modèle à pression variable ? Buse vapeur, porte filtre déporté, inox ou laiton, prix, comment arriver à trancher et se faire un avis sur les choix à privilégier ?

Dans l’univers des machines à café, la cafetière expresso est certainement la plus aboutie et la plus complexe de toutes. Le fonctionnement de ce type de système, basé sur le principe de la percolation à haute pression, permet d’extraire et d’apprécier le moindre arôme des grains moulus. Machine automatique ou cafetière manuelle, dans les deux cas, le café façon « dolce vita » demande un certain niveau de perfection. Les variantes de ce type de machines sont nombreuses.

Une machine compacte suffit-elle pour satisfaire un amateur exigeant, ou vaut-il mieux qu’il choisisse un modèle à pression variable ? Buse vapeur, porte filtre déporté, inox ou laiton, prix, comment arriver à trancher et se faire un avis sur les choix à privilégier ?

Présentation de la cafetière « espresso »

C’est en Italie, il y a plus de 130 ans, que la première machine expresso a été inventée.

C’est à l’italien Angelo Moriondo que l’on doit son invention. Il fut le premier à mettre au point un appareil capable de faire passer de l’eau sous pression à travers du café moulu pour en extraire tous les arômes.

Les premiers modèles étaient bien loin du type de cafetière compacte que l’on trouve aujourd’hui.
Il s’agissait véritablement d’une MACHINE ! Il fallait tout bonnement un camion de livraison pour la déplacer ! A l’occasion de l’exposition universelle de Milan, en 1906, Bezzera, un autre inventeur italien, présenta sa version destinée aux bars. Sa machine, plus compacte que les premiers modèles, est révolutionnaire pour l’époque. Ce n’est donc qu’au début du 20ème siècle que l’on commença à voir ces appareils fleurir dans les bars et les cafés un peu partout en France et en Italie.

La buse à vapeur d’eau, les manomètres permettant de régler la pression, l’utilisation de cuivre, de laiton et d’inox en faisaient un vrai atout pour un établissement. D’ailleurs, nombreuses étaient les machines qui cherchaient tant à satisfaire les clients, qu’à les impressionner par l’esthétique et le design de leur cafetière ! Les nuages de vapeur, l’odeur du café fraîchement moulu au broyeur, et le bruit de la pompe participaient à faire de la préparation de chaque tasse un spectacle. Le barista était le « savant » du bar, seul capable de dompter la bête !

Aujourd’hui, la machine expresso est devenue monnaie courante. Elle n’est plus simplement réservée aux professionnels. Chacun peut se préparer une tasse du précieux nectar bien noir et bien crémeux à la maison. Le percolateur est à la portée de tous. Bien évidemment, tous ne se valent pas. Selon les attentes et les habitudes de chacun, certains modèles s’avèreront plus performants que d’autres. A chacun de se faire son avis.

Comment fonctionne une machine expresso ?

Elle est soit dotée d’un réservoir, soit d’une arrivée d’eau dédiée. Tout dépend de son niveau de perfectionnement.

L’eau est mise à température par un système de chauffe. Elle est ensuite envoyée sous pression grâce à une pompe puissante à travers la mouture contenue dans le porte-filtre amovible, pour finir par donner quelques précieux centilitres d’expresso qui s’écoulent d’un bec verseur, directement dans la ou les tasses.

Le fait que l’eau traverse à haute pression la mouture (généralement entre 8 et 10 bars) permet d’en extraire rapidement tous les arômes. A l’inverse de nombreuses machines basées sur un autre principe de fonctionnement, les boissons qui en résultent sont très concentrées. L’expérience aromatique offerte est très intense et le café produit est très noir et crémeux. C’est d’ailleurs grâce à la pression, que la fameuse « crema » dense et onctueuse se forme à la surface de chaque tasse.

Il ne s’agit là que d’un résumé sommaire de son fonctionnement. En fonction du degré de sophistication de l’appareil, chaque étape de la préparation est le produit d’un travail très élaboré, basé sur l’emploi de pièces complexes, contribuant toutes au raffinement du résultat souhaité.

Barre de séparation maison du café

Quels sont les différents types de machines expresso ?

On va les distinguer en fonction de leur niveau de sophistication, et des réglages qu’elles autorisent. Certaines permettent de se préparer une tasse en appuyant simplement sur un bouton, tandis que d’autres demanderont que l’on ajuste la pression et la température de l’eau.

Certes, selon la gamme du produit choisi, le prix augmentera en conséquence, mais l’expérience gustative offerte d’une machine à l’autre pourra réellement s’avérer très différente.

On peut distinguer trois types de machines différentes :

  • Les machines expresso les plus simples: il suffit de la laisser monter en température, charger son porte filtre de café moulu, puis d’appuyer sur un bouton pour que l’extraction se fasse. Il s’agit d’un premier pas dans l’univers de l’expresso et leur prix est abordable. Ces machines ont pour avantage d'être plus simples d'utilisation, mais offrent certainement moins de précision et de personnalisation quant aux préparations possibles.

  • Les machines de milieu de gamme: elles permettent de s’adapter au consommateur que vous ê Concrètement, elles permettent d’utiliser des filtres professionnels, leurs composants sont plus performants, et des réglages peuvent être ajustés en fonction de vos attentes. C’est un pas en avant dans l’univers des gourmets.

  • Les machines semi-professionnelles: place à la perfection ! Elles possèdent à peu près toutes les options qu’une machine de bar peut offrir : la précision du corps de chauffe, la possibilité de régler la pression, l’utilisation de filtres professionnels, la plupart possèdent même une buse à vapeur pour préparer de la mousse de lait. Leur utilisation est plus complexe, mais elles offrent plus de possibilités quant aux réglages et à la précision de chaque boisson.

Plusieurs éléments de ces machines sont essentiels. Dans l’ensemble, ils vont faire la différence quant au niveau de précision du matériel. Le diable est dans les détails ! C’est pourquoi un amateur éclairé aura intérêt de s’attarder sur les différentes options qui lui sont proposées.

Barre de séparation maison du café

Le bloc de chauffe

Plusieurs types de systèmes sont utilisés pour chauffer l’eau. Selon leur complexité, ils octroieront plus ou moins de précision à votre machine expresso.

Le thermoblock

C’est l’option dont sont équipées les modèles d’entrée de gamme. Il monte très vite en température et est préréglé. Il s’agit d’un bloc métallique dans lequel serpente un circuit. Il permet de transmettre la chaleur à l’eau qui y transite.

Simple et efficace, il ne permet pas forcément d’ajuster la température selon ce que vous attendez. Il est souvent prévu pour une certaine température. Il a également tendance à engendrer des variations de températures. Toutefois, il reste un bon moyen de profiter d’un expresso maison rapidement.

La chaudière

Voilà déjà une option offrant plus de précision et de stabilité thermique. L’eau est mise à température au cœur même de la chaudière. Les matériaux qui la composent et sa conception autorisent des réglages relativement précis, garantissant un meilleur résultat.

Elle demande un peu plus de temps qu’un thermoblock pour monter en température. En revanche elle permet de mieux contrôler l’extraction, en ajustant le fonctionnement selon le café utilisé et le résultat attendu.

Le thermosiphon, ou échangeur de chaleur

Ce dispositif est bien plus complexe que les précédents. Sa conception garantit un usage répété, sans pour autant nuire à l’expérience gustative. Il maintient l’eau à température constante, tout en permettant de solliciter de la vapeur à volonté. Une chaudière pleine d’eau est traversée par le tuyau d’eau qui se charge de chaleur au passage.

D’une précision redoutable, il équipe des cafetières haut de gamme. En fonction de la qualité de votre café et de sa torréfaction, vous pourrez régler votre machine à la perfection pour une dégustation pleine d’arômes.

La double chaudière

Une est dédiée à la production de vapeur, tandis que l’autre est destinée à la mise à température de l’eau.

Equipée de ce mécanisme, la buse vapeur de votre cafetière expresso vous permettra de faire des mousses de lait à volonté. En revanche, vous devrez absolument maîtriser votre machine pour régler correctement chaque bloc. Il est possible de ne choisir d’allumer qu’une seule chaudière à la fois.

Précis et fiable, ce dispositif vous donnera l’occasion de déguster un expresso parfait à chaque tasse.

Barre de séparation maison du café

La pompe à eau

La pompe revêt une importance capitale dans une machine expresso. C’est elle qui va permettre d’atteindre la pression nécessaire pour réaliser l’extraction comme il se doit. Devant être à la fois puissante et fiable, il est important de s’attarder sur ce composant essentiel. N’oublions pas que la pression nécessaire à l’élaboration d’un expresso digne de ce nom est comprise en 8 et 10 bars.

La pompe à vibrations

Son fonctionnement est basé sur un mouvement d’aller/retour d’un piston à l’intérieur d’une chambre. La mise en pression est relativement progressive. C’est d’ailleurs un des points pour lesquels elle est appréciée par certains consommateurs. Cette montée progressive donne une petite pré-infusion avant que la pression vienne extraire tous les arômes. Elle équipe essentiellement des machines domestiques, pensées pour lancer la préparation d’une ou deux tasses à la fois. Contrairement à d’autres modèles, elle supporte très bien un fonctionnement intensif.

Un de ses points faibles est le bruit qu’elle génère. Attention, tout reste relatif, le bruit est supportable, mais les machines qu’elle équipe ne font pas partie des plus silencieuses du marché.

Concernant la pré-infusion : ce procédé permet de “mouiller” la mouture avant de lancer une extraction. Cette étape permet de préparer au mieux la mouture et d’en tirer tous les arômes lors du processus d’extraction qui suit.

La pompe rotative

La pression qu’elle produit est immédiate. La rotation se fait par la mise en mouvement d’une roue à ailettes, actionnée par un moteur électromagnétique. A la fois silencieuse et endurante, cette pompe permet une utilisation intensive. Les machines à plusieurs blocs de préparation en sont équipées, ainsi que les appareils que l’on trouve dans les bars.

Leur longévité et leur efficacité en font une option parfaite pour des machines semi-professionnelles. Silencieuses, elles ne génèrent qu’un léger sifflement lorsqu’elles sont actionnées. Attention de ne pas les mettre en mouvement tandis que le circuit d’eau est désamorcé, cela pourrait s’avérer fatal.

Quelle que soit l’option que vous retiendrez, ces éléments sont pensés pour fournir la pression nécessaire pour l’extraction d’un expresso (entre 8 et 10 bars). Les machines les plus perfectionnées permettent de régler un certain nombre de paramètres, dont la pression d’eau. Ce réglage sollicitera aussi bien le système de chauffe que la pompe. Les amateurs exigeants devront donc s’intéresser de prêt à ces éléments, pour s’assurer d’avoir la possibilité d’ajuster leurs réglages en fonction du café moulu qu’ils entendent utiliser.

Certains modèles de cafetières affichent des pressions très élevées, pouvant atteindre 20 bars. Pour autant, elles ne donnent pas forcément un meilleur résultat. Attention donc aux chiffres, « le mieux est l’ennemi du bien » …

Barre de séparation maison du café

Le filtre

Il s’agit peut-être d’un détail à première vue, compte tenu du fait qu’on le pense standard et parfaitement adapté à la machine. Néanmoins, lorsqu’on s’y intéresse, on se rend compte que toutes les machines ne sont pas logées à la même enseigne. Le filtre étant amovible et interchangeable, nombreuses sont les machines expresso à être équipées de plusieurs modèles afin d’adapter leur utilisation au café moulu choisi.

Il ne faut surtout pas oublier que le filtre va déterminer la capacité de votre machine à retenir le café moulu, ainsi qu’à mettre à profit la pression d’eau. Il est donc intéressant de se pencher sur la question.

Certains appareils sont équipés de plusieurs filtres :

  • Un filtre pour une tasse contenant généralement un minimum de 7g de mouture.
  • Un filtre pour deux tasses, pensé pour recevoir 13g
  • Un filtre prévu pour l’utilisation de dosettes ESE.

De même, la conception de ces éléments est importante. Certains possèdent plus de trous à l’intérieur qu’à l’extérieur, permettant d’augmenter la pression de l’eau. Pour autant, ils ne garantissent pas un meilleur résultat. Au contraire, ils sont souvent mis en renfort sur des machines donnant souvent un résultat moyen.

Le filtre « idéal » selon l’avis des experts, comporte autant de trous à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ces derniers doivent tous être minutieusement répartis, permettant ainsi un passage d’eau régulier et bien homogène sur toute la surface. C’est l’option idéale pour qui consomme du café en grains fraîchement moulu. L’extraction d’arômes est bien plus efficace et complète.

A noter : Les filtres les plus courants ont un diamètre de 58mm, dimension des blocs des cafetières semi-professionnelles et professionnelles. Ce sont ceux qui sont les mieux adaptés à délivrer toutes les nuances aromatiques.

Si vous achetez une machine « backflushable », veillez qu’elle vienne équipée d’un filtre aveugle. Nous détaillerons son utilité pour vous garantir un parfait nettoyage et un entretien simple et efficace.

Qu’est ce qu’une machine backflushable ? Il s’agit d’une machine équipée d’un circuit permettant d’évacuer le surplus de pression. Elle pourra donc mettre ce circuit à profit pour réaliser un nettoyage en profondeur de son système d’extraction.

Barre de séparation maison du café

Les groupes d’extraction

Il s’agit de l’élément en contact avec le café moulu. C’est sur ce dernier que vient se fixer le porte filtre amovible.

Loin d’être anodin, cet élément peut lui aussi faire la différence quant à la qualité de l’expresso que vous préparerez. Sa matière, sa position, son niveau de finitions auront une importance pour un résultat constant et fiable.

Par exemple, sur un modèle d’entrée de gamme, la pièce sera en inox et directement collée au bloc de chauffe. Certes, cette matière est facile à entretenir, mais elle est conductrice de chaleur. En d’autres termes, elle pourrait exposer la mouture à une température élevée avant même de lancer la machine. Dans ce cas, les propriétés aromatiques du café pourraient être altérées.

Pour palier à ce problème, de nombreuses machines un peu plus élaborées sont équipées de groupes en laiton. Leur conduction thermique est largement moins importante. Une machine expresso qui en est équipée est généralement plus aboutie, et est plus à même de respecter les propriétés organoleptiques d’un bon café.

Pour les consommateurs les plus exigeants, le groupe déporté est la solution la plus logique. Sa conception évite le contact entre cette pièce et le bloc de chauffe. De fait, le café moulu ne risque pas d’être au contact d’une source de chaleur susceptible de l’endommager.

A savoir : Un modèle de groupe d’extraction est devenu emblématique pour les puristes de l’expresso, le groupe E61. C’est en 1961 que ce bloc fait son apparition sur une machine qui est encore vendue aujourd’hui ! Véritable petit bijou d’innovation, elle a permis à l’expresso de s’inviter dans la maison de monsieur tout le monde par le biais d’une machine aussi simple, qu’esthétique et efficace. Son brevet est tombé dans le domaine public, et comme souvent, nombreux sont les fabricants à l’avoir répliquée, sans pour autant l’équiper des matériaux originels.

Barre de séparation maison du café

La buse à vapeur

C’est cette fameuse buse qui permet de faire d’onctueuses mousses de lait, nécessaires pour la préparation de cappuccinos. Les fans de « latte art » la connaissent bien. Elle fonctionne grâce à la vapeur produite par le système de chauffe de la machine. On insuffle ainsi de l’air très chaud dans le lait afin de le rendre mousseux.

Les machines d’entrée de gamme en possèderont une version en ABS (plastique), souvent limité en mouvement, qui donnera un résultat approximatif, bien loin de ce que les pro du cappuccino attendent.

Les modèles plus élaborés sont en inox, possèdent plusieurs trous au bout de la buse et peuvent être orientés comme on l’entend. La pression produite offre alors un résultat réellement convainquant, à la fois aéré et dense, d’une excellente tenue.

Certains modèles conduisent la chaleur, tandis que d’autres, équipant généralement les machines plus haut-de-gamme, sont appelés « cool touch » du fait qu’ils restent réellement froids. Ce type de buse présente l’avantage de ne pas cuire le lait au fil des utilisations, facilitant le nettoyage et garantissant une hygiène impeccable.

Truc du barista : Afin de garantir une parfaite hygiène et un fonctionnement fiable, il est recommandé de “flusher” la buse à vapeur. C’est à dire qu’il est conseillé d’y faire circuler de la vapeur “perdue” pour en assurer le nettoyage. Elle sera parfaitement propre et prête pour l’utilisation suivante.

Barre de séparation maison du café

Les options paramétrables

Si vous êtes d’avis de vous acheter une machine qui en est équipée, c’est que vous êtes prêt à entrer dans la cour des grands de l’expresso !

Une machine dotée d’un manomètre ainsi que de mécanismes de précision, demande que l’on en saisisse bien toutes les subtilités de réglage. Il va être nécessaire de savoir précisément ce que l’on fait pour ne pas saboter un bon café fraîchement moulu.

A l’inverse d’une machine relativement simple, une machine expresso haut-de-gamme va vous permettre d’ajuster aussi bien la pression que la température, pour optimiser vos extractions. Il vous faudra donc bien comprendre l’influence que chacun de ces facteurs peut avoir sur chaque tasse que vous préparerez.

Barre de séparation maison du café

Quelle machine à café expresso choisir ?

Tout va dépendre de votre niveau d’expertise dans le domaine, de vos attentes et du prix que vous êtes prêt à investir. Le degré de précision, la quantité de tasses que vous buvez par jour, le type de café que vous consommez vont compter pour faire un choix éclairé.

Barre de séparation maison du café

Les points importants pour faire le choix de votre cafetière :

C’est en définissant ces différents points que vous saurez vers quelle solution vous orienter. Vous allez devoir vous poser les bonnes questions :

  • Consommez-vous du café moulu ou plutôt des dosettes prêtes à l’emploi ?
  • Combien de tasses seront préparées par jour ? Combien de consommateurs se serviront de la machine ?
  • Etes-vous un amateur exigeant ou un modeste consommateur ?
  • Etes-vous prêt à investir dans une machine qui vous permettra de régler le moindre paramètre, ou préférez-vous simplement appuyer sur un bouton puis consommer (souvenez-vous qu’il est difficile de s’improviser barista !) ?

En répondant à chacune de ces questions vous pourrez y voir plus clair et vous faire un avis tranché.

Par exemple, sur un lieu de travail ou plusieurs collaborateurs seront chacun amenés à solliciter la cafetière plusieurs fois par jour, privilégiez une machine équipée d’une pompe rotative et d’une chaudière performante. Cela évitera d’attendre entre chaque tasse, sans déranger les occupants des lieux avec un bruit trop « présent ».

En revanche, si vous ne buvez qu’une ou deux tasses le matin, pressé par le temps, optez plutôt pour un système équipé d’un thermoblock, beaucoup plus rapide qu’une chaudière pour monter en température.

Si au contraire vous faites de vos pauses café un instant rituel durant lequel vous dégustez tranquillement chaque gorgée pour apprécier tous les arômes qu’un cru a à vous offrir, une machine semi-professionnelle vous comblera à coup sûr. Bien évidemment, la question du budget conditionnera votre achat, mais les gourmets savent à quel point une cafetière expresso haut-de-gamme peut faire la différence. « Quand on aime, on ne compte pas ! »

Toutes ces questions sont à mettre en balance pour trouver la réponse à vos attentes.

Il faut garder à l’esprit que quel que soit l’équipement choisi, il devra être correctement entretenu pour durer dans le temps.

Barre de séparation maison du café

UTILISATION – MODE D’EMPLOI COMPLET DE LA CAFETIÈRE EXPRESSO

Il ne suffit pas d’avoir la meilleure machine pour déguster un expresso façon « Dolce vita italienne », encore faut-il savoir s’en servir.

Quel café doit-on utiliser avec une machine expresso ?

Pour la préparation d’un expresso, il est impératif que la mouture soit fine (plus épaisse que de la farine, proche du sel fin par exemple). Ce type de machine produisant une pression importante, durant seulement quelques secondes, les grains de café doivent être moulus à la perfection pour libérer tous leurs arômes.

Les puristes préfèreront moudre leurs grains eux-mêmes. Dans ce cas, l’utilisation d’un broyeur à meule plate sera de rigueur. Il donnera une mouture très fine, parfaite pour une extraction dans les règles de l’art. L’avantage d’un bon moulin à meule équipé d’un timer, c’est qu’il vous délivrera la dose parfaite pour votre préparation.

En effet, il faut savoir qu’un expresso se prépare à partir d’un minimum de 7g de mouture. De plus, il est important de répartir et tasser correctement la charge dans le filtre afin qu’il n’y ait pas d’effet de « channeling ». Comprenez qu’aucune faille ne doit apparaître dans la charge de mouture. Elle permettrait à l’eau de passer plus facilement, sans emporter avec elle les essences et les huiles contenant les saveurs du café. Pour éviter ces désagréments, l’utilisation d’un « tamper » s’avère très efficace. Il s’agit d’un objet muni d’un manche et d’un disque de la taille du filtre. Vous pourrez tasser votre mouture et la répartir à la perfection.

A savoir : Ne croyez pas qu’un « tamper » n’est qu’un gadget ! Il s’agit d’un ustensile dont les baristas et les amateurs éclairés se servent avant la préparation de chaque tasse de café. C’est le type d’outil dont on ne soupçonne pas l’importance, jusqu’à ce qu’on commence à l’utiliser !


Comment utiliser votre machine expresso ?

La première étape va consister à laisser votre machine atteindre la température idéale pour une préparation correcte. Sur les modèles gérés électroniquement, un simple voyant vous donnera le feu vert pour commencer. Pour un modèle semi-professionnel, le manomètre vous indiquera que la pression et la température sont au bon niveau.

Il vous faudra ensuite charger le filtre de café moulu. Veillez à le remplir avec la bonne dose, et n’hésitez pas à tasser à l’aide de votre Tamper. Le porte filtre amovible sera ensuite fixé sur la machine, puis vous n’aurez plus qu’à lancer l’extraction.

La plupart des machines sont équipées d’un arrêt automatique, vous assurant le bon dosage pour un expresso de quelques centilitres. Si ce n’est pas le cas, soyez vigilant, les accidents de débordement sont souvent fâcheux…

Après la préparation de chaque tasse, n’hésitez pas à passer le filtre sous l’eau pour le débarrasser de la mouture qui pourrait rester accrochée à l’intérieur. Un nettoyage au chiffon vous garantira un résultat impeccable. Cette opération permet d’éviter de polluer le goût de la tasse qui sera préparée ensuite..

Si le café ne coule pas, ou que le débit est très réduit (goutte à goutte), alors la mouture est trop fine. Il faudra une mouture plus grosse ou tâcher de légèrement moins appuyer lors du tamping. A l'inverse si le débit est trop rapide, essayez d’utiliser une mouture plus fine, plus à même de correspondre à la préparation attendue.

Sachez qu’en général, sur ce type de machine espresso, l'extraction se fait en environ 25 secondes. Plus de temps peut être le signe d’une mouture inadaptée ou d’un tamping trop insistant.

Comment entretenir et nettoyer une cafetière expresso ?

Certains appareils sont équipés d’un circuit de « backflush ». Ce système est prévu pour canaliser l’excès de pression lors du fonctionnement, mais il permet également d’assurer l’entretien du circuit d’eau en le débarrassant des dépôts qui s’y accumulent.

Compte tenu de la pression que ces machines produisent, il est primordial d’assurer un entretien régulier. L’eau contenant souvent du calcaire, elle entraîne peu à peu un dépôt de tartre dans l’ensemble du système. De même, les huiles et les dépôts de café accumulés peuvent rapidement amoindrir les performances de votre appareil si ce dernier n’est pas correctement nettoyé.

En général, une machine expresso digne de ce nom est fournie avec un filtre aveugle à la livraison. Il s’agit d’un filtre totalement obturé, qui sert à débarrasser le circuit de toutes les impuretés qu’il pourrait contenir en faisant emprunter à l’eau un circuit alternatif, sans passer par la buse de service. Il suffit de le placer sur le porte-filtre, puis de démarrer la machine. L’eau chaude va ainsi circuler, jusqu’à rejoindre le réservoir dont on évacuera le contenu une fois l’opération terminée.

Pour le reste de la machine et de ses composants, il conviendra de les nettoyer régulièrement, dans l’idéal après chaque utilisation. Pour les filtres ou le porte filtre, il suffit de les rincer et de les laver à l’eau savonneuse et à l’éponge.

Pensez également à nettoyer régulièrement le réservoir d’eau. Sur la plupart des modèles, il est amovible. Il convient donc de le laver à l’éponge et au liquide vaisselle régulièrement. Trop souvent, les utilisateurs se contentent de s’assurer qu’il soit plein, mais rarement qu’il soit propre. Pourtant, la qualité de l’eau est primordiale pour la préparation d’un bon expresso, comme pour tout autre type de format de café d’ailleurs.

Problèmes et solutions courantes sur les machines expresso

Les problèmes qui apparaissent le plus souvent sur les machines à expresso sont souvent liés à la présence de calcaire dans le circuit d’eau. Qu’il s’agisse du réservoir, ou de quelque autre partie de l’appareil, on se dit que la machine « se bouche ».

Le meilleur moyen d’éviter cette panne, c’est d’entretenir le circuit correctement. Il existe des solutions anticalcaires que l’on trouve à la vente sous forme de sachets de poudre à diluer. Un produit détartrant utilisé régulièrement permet de prévenir les accumulations indésirables.

Pour le reste, les possibles dysfonctionnements liés à la mécanique de l’appareil, faites voir votre machine à un réparateur d’électroménager. Il saura détecter l’éventuelle panne et changer la pièce défectueuse. Ne vous lancez pas dans un démontage qui pourrait s’avérer compliqué. Certes, nombreux sont les bricoleurs à se sentir capables de mettre leur nez dans une « simple cafetière », mais pour une machine expresso, compte tenu de la complexité du circuit et de la pression qu’elle développe, laissez faire un professionnel.

 

Barre de séparation maison du café

Conclusion : notre avis sur la machine expresso

De toutes les cafetières, il s’agit du type de machine le plus sophistiqué. Même si les modèles d’entrée et de milieu de gamme sont relativement simples à utiliser, gardez à l’esprit que les modèles semi-professionnels demandent un certain niveau de maîtrise.

De même, les appareils les plus simples sont compacts, tandis que les gros percolateurs sont bien plus encombrants. Il faut s’assurer qu’une telle machine trouvera sa place dans votre cuisine.

Selon le buveur de café que vous êtes, gardez à l’esprit qu’il faut que votre achat se fasse en fonction de votre mode de consommation. Rien ne sert d’avoir un appareil très complexe si vous n’avez que quelques minutes le matin avant de partir travailler. Il ne faudrait pas que votre expresso du matin tourne à l’épreuve de force en vous retrouvant avec un nuage de vapeur, digne d’une locomotive façon l’Orient Express ! N’achetez une machine perfectionnée que si vous êtes sûr d’avoir la patience d’en apprendre le fonctionnement et d’en comprendre le moindre réglage. Dans tous les cas, faire le choix d’une cafetière expresso vous permettra d’apprécier votre boisson préférée dans les meilleures conditions, en tirant parti du moindre grain.

Et n’oubliez pas que rien ne vous interdit de faire évoluer votre matériel au fil du temps. En commençant par un modèle simple d’accès, vous saisirez peu à peu l’importance de tous les critères liés à la préparation d’un bon expresso.

Bonne dégustation à tous.