Cafetière à filtre

La cafetière filtre :
le guide de l’expert ! Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces appareils.

La cafetière à filtre est certainement le type de machine à café le plus répandu dans les foyers français. Elle est appréciée pour sa contenance et sa simplicité : une fois chargée, il n’y a plus qu’à la laisser travailler !

Bien que ce type de cafetière soit souvent méprisée et considérée (à tort) comme un produit bas de gamme, il n’en reste pas moins qu’on la retrouve dans la cuisine de nombreuses personnes. Pour qui sait bien choisir sa machine, et s’en servir dans les règles de l’art, elle peut pourtant offrir un excellent café.

Savez-vous utiliser votre cafetière à filtre correctement ? Savez-vous la nettoyer comme il se doit ? Etes-vous sûr de profiter au maximum de ses capacités pour déguster un bon café bien dosé ?

Présentation de la cafetière à filtre

Saviez-vous qu’elle a été inventée par une femme ? 

Eh oui, c’est Melitta Bentz, qui un jour perfora une casserole en aluminium pour passer son café. Ne trouvant pas le résultat satisfaisant, elle emprunta une feuille de buvard à son fils pour s’en servir de filtre. La cafetière à filtre était née ! L’invention fut rapidement brevetée et la marque Melitta vît le jour en suivant.

Certes, pas de goutte à goutte et encore moins d’options pour les premiers modèles. Ce n’est qu’au fil du temps que la cafetière devient électrique et se modernise peu à peu. Au départ, on utilisait simplement un filtre sur un porte filtre, posé sur un récipient récupérant le café infusé. Le filtre était rempli de café moulu, sur lequel on versait de l’eau frémissante. En quelques instants on obtenait plusieurs tasses prêtes à être servies. 

La différence avec les solutions proposées jusqu’alors ? La capacité de la verseuse et la qualité de la boisson.

A une époque où on avait le choix entre l’utilisation d’un tissu (souvent une chaussette) en guise de filtre, ou le percolateur (la grosse machine à café expresso de bar), le principe du filtre papier a changé les règles du jeu. Il s’agit d’un système simple pour obtenir la préparation d’un bon café à moindre frais.

Ce n’est qu’au fil du temps que la machine est devenue électrique, programmable, dotée d’un système anti-goutte et de nombreuses autres options.

Barre de séparation maison du café

Comment fonctionne-t-elle ?

Le fonctionnement de ce type de machines repose sur l’infusion.

De manière générale, l’eau contenue dans un réservoir va être chauffée, puis sous l’effet de la pression produite elle va remonter jusqu’à la partie contenant le café moulu. C’est à ce moment-là que l’infusion se produit. Cette dernière est ensuite filtrée avant de s’écouler et d’être récupérée, prête à servir.

En fonction du type d’appareil utilisé, le processus peut différer légèrement. Concrètement, c’est l’écoulement d’eau et le système de chauffe de la machine qui peuvent changer. Certaines seront équipées d’écoulement goutte à goutte, tandis d’autres arroseront le café moulu à l’aide d’une douchette, voire même d’un système tournant. Concernant la chauffe, certaines cafetières ne possèdent qu’une seule résistance chauffant à la fois l’eau et le récipient qui contient l’infusion, tandis que d’autres seront munies de deux résistances différentes, chacune ayant son propre rôle : une résistance pour chauffer l’eau, une autre pour assurer le maintien au chaud.

Dans tous les cas, le principe de fonctionnement reste identique. Seul le rendu du café produit change.

Barre de séparation maison du café

Quels sont les différents types de cafetières à filtres

On différencie les cafetières à filtre d’une part par leur système d’infusion, d’autre part par leur système de chauffage. Ces deux aspects font une réelle différence quant à l’expérience gustative, au mode fonctionnement et de conservation de votre breuvage préféré.

Le système d’infusion

La machine à goutte à goutte

Il s’agit du type d’appareil le plus simple. L’eau vient se déverser au centre du café moulu.

Certains reprochent à ce type de machines de ne pas permettre une extraction optimale des arômes, dans la mesure où la mouture proche des bords n’est pas arrosée de la même façon qu’au centre du porte filtre. Le résultat : une infusion bien plus légère qu’un expresso, plutôt appréciée par les « gros » buveurs de café.

Néanmoins, nombreux sont les propriétaires de machines à capsules ou à dosettes, voire plus sophistiquées, à en garder une en stock dans un placard de la cuisine, au cas où…

Les machines à douchette

L’eau chaude est versée sur la mouture de façon plus homogène. L’infusion étant optimisée, elle est généralement plus aromatique. 

Ces appareils sont certes un peu plus onéreux que ceux d’entrée de gamme, mais ils offrent une expérience gustative plus intense. Ceux qui apprécient le café « noir » ou corsé l’adopteront sans problème.

Les cafetières hybrides

Certains modèles d’appareils proposent de choisir le niveau de puissance de l’infusion. Concrètement, ces machines sont équipées d’un sélecteur d’arôme qui permet de basculer d’un système goutte à goutte vers un système à douchette. 

Bien évidemment, en choisissant un mode de fonctionnement plutôt qu’un autre, on influera directement sur la puissance aromatique de la boisson. En fonction du moment de la journée, ou simplement en fonction du café choisi, libre à vous de modifier le mode d’infusion.

D’autres modèles inspirés de l’infusion manuelle sont équipés d’un système nommé Boil and Brew. L’eau est d’abord portée à ébullition, puis versée sur la mouture. L’infusion est plus lente et permet une extraction optimale de toutes les saveurs. Ce système est relativement récent et équipe surtout des appareils plus haut de gamme.

Le système de chauffe et de maintien à température de l’infusion

Les cafetières mono résistance

La même résistance a pour rôle de chauffer l’eau et de tenir la verseuse au chaud. 

La puissance de la résistance n’est pas maîtrisée. Elle a donc tendance à cuire le café si ce dernier est laissé dessus trop longtemps. Les cafetières de ce type sont plutôt des produits d’entrée de gamme. Elles sont faites de plastiques et de matières bon marché. On les trouve dans de nombreux magasins et points de vente, à un prix plus qu’abordable. 

Pour palier à ce point faible, elles sont parfois équipées d’un timer. Programmable, la cafetière peut être déclenchée à l’heure voulue, sans même que vous ayez à appuyer sur le bouton de démarrage le matin. Cela évite ainsi un contact prolongé entre la verseuse et la plaque chauffante. 

Les machines double résistance

Une résistance est destinée à permettre à l’eau de monter en température, tandis que l’autre est dédiée à maintenir le café à température sans en altérer le goût ni les propriétés.

Il s’agit probablement du système le plus adapté pour les gens qui consomment du café tout au long de la journée. La température n’excédant pas 70°C, ils sont sûrs de ne pas devoir allumer et éteindre leur appareil plusieurs fois pour éviter que leur infusion ne s’altère. Vous appuyez une bonne fois pour toute sur le bouton pour l’allumer, puis la plaque chauffant la verseuse chauffera de façon douce et continue. Quoi qu’il en soit, les spécialistes ne recommandent pas de laisser la verseuse en contact avec une source de chaleur, surtout sur un laps de temps prolongé.

La verseuse isotherme

La cafetière isotherme ne possède qu’une résistance destinée à chauffer l’eau. Le maintien à température de l’infusion est assuré par une verseuse isotherme. 

La paroi intérieure peut être en verre, doublée d’une seconde paroi en métal ou en plastique, les deux séparées par une couche d’isolant. Sinon, les deux parois peuvent être en inox, elles aussi séparées par un isolant. Dans les deux cas, la chaleur est conservée.

Ainsi, aucun mécanisme électrique ne chauffe l’infusion. Aucun risque de « cuire » votre café.

 

A noter : une verseuse isotherme en inox ajoutera une touche moderne et design dans votre cuisine. De plus, elle peut facilement être transporté, plutôt pratique pour les gens qui travaillent à l’extérieur. L’inox étant une matière résistante, votre verseuse sera moins à même de s’endommager en cas de coup involontaire.

Barre de séparation maison du café

Selon quels critères pour choisir sa cafetière ?

La capacité du réservoir d’eau et de la verseuse

Dans un premier temps, vous devrez vous pencher sur la quantité que votre machine sera capable de préparer en une fois. Que vous soyez seul ou plusieurs à vivre sous le même toit, ce facteur peut faire une nette différence !

De 2 à 6 tasses : les modèles mini

Les petits modèles permettent de préparer de 2 à 6 tasses d’un coup.  Ils conviennent plutôt aux petits consommateurs. Ces appareils sont généralement dépourvus d’options avancées.  Il s’agit avant tout de machines à café fonctionnelles. De petite taille, elles ne supposent qu’un encombrement limité.

Elles sont pensées pour les étudiants ne disposant que de peu d’espace de rangement, ainsi que pour les consommateurs occasionnels.

Les cafetières compactes

Ces dernières permettent de préparer de 8 à 10 tasses et présentent tous les avantages de modèles plus grands. Concrètement, elles sont proposées dans de nombreuses variantes : 

  • Isotherme.
  • Equipée de sélecteur d’arôme.
  • Dotée d’un goutte à goutte ou d’une douchette.
  • Etc…

En clair, un cap existe entre la gamme mini et compact. Les amateurs d’arômes complexes pourront parfaitement acheter un modèle de ce type. 

Les modèles standards

Avec une capacité maximale de 10 à 15 tasses, il s’agit de la variante la plus vendue. C’est la taille de machine disponible en vente dans tous les magasins d’électroménager ou les grandes surfaces.

Là encore, libre à vous de choisir un modèle doté d’options. Toutes les déclinaisons sont envisageables, y compris la présence d’un broyeur de grains.

Les cafetières familiales

Leur capacité oscille entre 12 et 18 tasses environ. Elles ne présentent pas plus d’avantages que les autres, si ce n’est la possibilité de préparer plus d’infusion en une fois.

Idéales pour les familles nombreuses ou pour les lieux de travail, où elles sont largement répandues d’ailleurs.

Le filtre

Le filtre papier

Il existe deux types de filtres en papier : 

  • Filtre en papier blanc : le blanchiment assure une altération quasi nulle des saveurs.
  • Filtre en papier brun : il se peut que ce type de papier altère légèrement les arômes de votre café. Néanmoins, certains le préfèrent car il a subi moins de traitements chimiques. Il est souvent qualifié de « filtre éco », pour son côté plus écologique.

Il existe plusieurs écoles de ce point de vue. Libre à vous d’adopter la solution qui vous convient le plus. Le mieux reste de tester les deux options et de faire son choix. 

Astuce : Il est conseillé de rincer a l’eau votre filtre en papier brun, vous limiterez le léger goût de papier que peut avoir votre filtre.

Le filtre permanent

A la livraison ou à l’achat de votre cafetière, il se peut que vous découvriez que cette dernière est livrée équipée d’un filtre solide et réutilisable. Ce filtre pivotant et amovible, utilisable à l’infini, est composé d’une structure conique et d’une membrane faite de mailles très fines.

Contrairement au filtre papier, ce dernier a toujours tendance à laisser passer quelques particules de café moulu. Il en résulte un léger dépôt au fond de la verseuse ou de votre tasse (les utilisateurs de cafetière à piston verront parfaitement de quoi il s’agit !). Pour autant, ce dépôt n’altère en rien la qualité du breuvage. Il peut simplement s’avérer désagréable d’avaler cette petite poudre à la fin de la tasse.

Conseil d’expert : nettoyez minutieusement votre filtre permanent après chaque utilisation à l’aide d’une éponge légèrement savonneuse. Si vous ne le faites pas, un dépôt gras finira par se déposer sur le filtre, altérant de façon significative les arômes. Le café contenant des lipides (matières grasses), ces derniers se déposent progressivement sur la membrane et finissent par donner un goût âcre à votre boisson. En le nettoyant régulièrement, vous avez la garantie de saveurs respectées.

Ne vous trompez pas de taille de filtre à café !

Un petit détail qui pourrait vous contrarier lors de la première utilisation, c’est d’avoir fait l’achat de filtres de taille inadaptée. Rassurez-vous, l’erreur est fréquente. Voici donc la liste des références des filtres en fonction de la capacité de votre machine : 

  • 1x2 : cette taille est destinée pour les petits appareils d’une capacité de 6 tasses maximum.
  • 102 : c’est la taille la plus commune, prévue pour des machines de 8 à 10 tasses.
  • 1x4 : cette référence est faite pour les plus grands modèles (jusqu’à 18 tasses).

Si vous vous êtes trompé à l’achat, vous pouvez toujours utiliser temporairement le filtre réutilisable livré avec votre machine. Au passage, pensez à le garder précieusement, il pourrait vous dépanner en cas de rupture de stock à la maison !

Le filtre à eau

En regardant de plus près les modèles proposés à la vente dans les magasins, vous noterez peut-être que certains sont dotés d’un filtre à eau. Il est destiné à retenir le calcaire et les impuretés qu’elle pourrait contenir.

Si vous optez pour une nouvelle machine équipée de cette option (qui peut représenter un réel avantage dans une région où l’eau est dure), pensez à l’entretenir régulièrement. Il est amovible et doit être nettoyé. Si vous omettez ce détail, lui aussi pourrait nuire à la qualité aromatique de votre café. Pensez à consulter la notice pour connaître sa durée de vie. Un filtre à eau encrassé pourrait empêcher le bon fonctionnement de l’ensemble.

Astuce : Si vous vivez dans une région où l’eau est calcaire, utilisez une carafe filtrante avant de remplir le réservoir de votre machine. D’une part vous épargnerez votre machine d’une accumulation de calcaire, d’autre part vous profiterez d’une préparation de meilleure qualité. Un café filtre est composé de plus de 98% d’eau ! Sa qualité est forcément  importante, tant pour l’entretien de votre machine que pour un meilleur résultat en tasse.

Le broyeur

Souhaitez-vous que votre cafetière soit équipée d’un broyeur de café en grains ? 

Si c’est le cas, soyez sûr de faire le bon choix. Les puristes affirment que moudre soi-même les grains permet de déguster un café gourmet à chaque tasse. Oui, mais à condition de choisir le bon modèle.

Si vous devez choisir entre un broyeur à lames, ou un broyeur à positions variables, attention de ne pas vous tromper.

Le broyeur à lames

Les lames ne permettent pas de sélectionner le type de mouture. En outre, leur action mécanique a tendance à chauffer les grains, en altérant au passage leurs propriétés aromatiques.

Certes, leur prix est plus accessible, néanmoins leur capacité à satisfaire l’utilisateur reste relative. 

Le moulin à café à position variable

Pour les puristes, c’est vers ce type de machine qu’il est conseillé de se tourner. Elles offrent la possibilité de sélectionner la mouture de son choix. En fonction de l’origine de vos grains de café et de leur torréfaction, vous pourrez opter pour la finesse qui conviendra le mieux. En termes de prix, une cafetière équipée de ce type d’option coûte évidemment plus cher. Mais d’avis d’amateurs, c’est la garantie d’une expérience optimale.

Barre de séparation maison du café

Utilisation – mode d’emploi complet de la cafetière filtre

Quel café utiliser dans une cafetière à filtre ?
Comment s’assurer un bon dosage et un arôme équilibré ?

Bien qu’elle soit relativement simple à utiliser, êtes vous sûr de tirer le meilleur parti de votre cafetière ?

Bien évidemment, c’est du café moulu qui sera chargé dans le filtre. Libre à vous de choisir la mouture, mais nous recommandons l’utilisation d’une mouture moyenne. Toutefois, gardez à l’esprit que la date de torréfaction importe énormément sur les qualités gustatives. Plus il aura été torréfié récemment, meilleur il sera.

Dans le cas d’une machine équipée d’un moulin intégré, à vous de trouver le calibre de mouture qui vous conviendra le mieux.

A noter : en fonction de l’origine des grains et de leurs propriétés aromatiques, la mouture peut varier. Le réglage parfait n’existe donc pas. Seul le réglage en fonction des grains utilisés importe. N’hésitez pas a jouer entre taille de mouture et dosage. Si par exemple vous utilisez une mouture légèrement plus grossière que d’habitude et que vous dosez légèrement plus la quantité de café dans votre filtre, vous obtiendrez un résultat plus rond avec plus de complexité aromatique.


Comment utiliser votre cafetière électrique ?

Première étape de la préparation : remplissez le réservoir d’eau. L’indicateur de niveau d’eau permet d’ajuster la quantité souhaitée. Attention, ne faites pas l’erreur la plus commune, à savoir : le remplir à l’aide de la verseuse. Même si le bec verseur est pratique, cette dernière peut contenir de légers restes qui pourraient venir s’accumuler au fil du temps. Il est préférable de dédier une bouteille ou une carafe à cet effet.

La seconde étape consistera à équiper le compartiment amovible d’un filtre. Une astuce consiste à légèrement humidifier ce dernier pour s’assurer de ne risquer aucune altération du goût.

Pour ce qui est du remplissage du filtre, faites-en fonction du nombre de tasses que vous entendez préparer. Servez-vous d’une cuillère permettant de doser précisément. Une cuillère = une tasse (soit entre 7 et 10 grammes). Pour cette étape, si votre cafetière fonctionne par infusion au goutte à goutte, faites-en sorte de faire un léger cône vers le haut, au milieu du filtre. L’écoulement, même central, atteindra ainsi plus facilement chaque recoin du compartiment. Inutile de tasser le café, au contraire.

Finalement, attendez bien l’arrêt total de l’écoulement. Si le retrait de la verseuse intervient trop tôt, bien que la plupart des machines soient équipées d’un système stop-goutte (qui contrôle l’arrêt de l’écoulement), vous n’êtes pas à l’abris d’en faire tomber une sur la plaque de maintien au chaud. Dans ce cas, nettoyez-la immédiatement, sous peine de ne jamais arriver à en enlever la trace.

Barre de séparation maison du café

Comment entretenir votre cafetière à filtre ?

Le nettoyage est important, il vous garantit des saveurs respectées.

Au-delà du nettoyage quotidien à l’éponge du compartiment à café amovible, ainsi que de la verseuse pour en retirer tous les dépôts, pensez à assurer l’entretien général de votre machine.  Oubliez les produits chimiques, les recettes les plus simples sont souvent les meilleures. Pour ce faire : 

  • Faites un mélange à parts égales d’eau et de vinaigre blanc.
  • Faites tourner votre machine jusqu’à ce que la moitié du mélange soit passée.
  • A ce stade, stoppez la machine et respectez un temps d’arrêt de 5 minutes. Il permettra le détartrage et l’élimination des dépôts et des impuretés.
  • Passé ce délai, rallumez la machine jusqu’au passage des dernières gouttes de mélange.
  • Faites ensuite 2 ou 3 cycles à l’eau claire et à vide. Vous serez sûr d’un parfait rinçage.

Répétez cette manœuvre une fois par semaine. En revanche, une fois par mois, faites la même chose, mais avec une solution contenant 2/3 de vinaigre blanc, pour 1/3 d’eau.

N’utilisez pas d’autre produit que du vinaigre blanc.

Entretenue de la sorte, votre machine à café vous offrira une qualité constante, débarrassée de tout ce qui pourrait nuire gustativement.

Astuce : à l’arrêt, laisser le couvercle du compartiment d’eau ouvert. Vous éviterez la condensation et l’apparition de moisissures dans le circuit.

Problèmes et solutions courantes sur les cafetières filtre

Le souci le plus courant est généralement provoqué par l’accumulation de calcaire et d’impuretés dans le circuit. L’écoulement devient plus compliqué et plus lent, et le café moins savoureux. En entretenant votre machine correctement, vous évitez déjà le plus commun des soucis.

Dans le cas où l’eau ne monterait pas correctement, si le nettoyage est régulier, c’est qu’il s’agit peut-être d’un problème de résistance. Si elle ne fonctionne pas correctement, elle aura du mal à chauffer l’eau à la bonne température. Dans ce cas, demandez son avis à un réparateur de petit électroménager. Sur un modèle très bon marché, il vaut souvent mieux changer d’appareil que de le réparer.

Au-delà, grâce à la simplicité de fonctionnement de l’appareil, rares sont les problèmes sérieux. Ce dont les utilisateurs se plaignent, c’est parfois la difficulté pour trouver une verseuse de remplacement. Lors de l’achat en magasin, assurez-vous que d’autres produits soient équipés du même modèle, ou d’un récipient de même capacité et de même forme. Cela vous évitera de devoir changer de machine en cas de verseuse brisée.

Barre de séparation maison du café

Conclusion : notre avis sur la cafetière à filtre

Depuis les amateurs de café à la recherche de toute la puissance de l’arôme, jusqu’au consommateur occasionnel, tout le monde peut trouver son bonheur parmi tous les modèles et les versions qui existent.

Même si aujourd’hui les machines à capsules et dosettes ont le vent en poupe, les machines à filtre restent une valeur sûre. Leur grande capacité, la préparation programmable de la veille pour le lendemain (rien de tel que de se réveiller avec une odeur de café frais !), leur simplicité, ainsi que la quantité de l’extraction que l’on arrive à atteindre, sont autant de points forts pour lesquelles elles sont appréciées.

Donc, si vous aussi vous possédez une machine expresso dernière génération, n’éliminez pas pour autant votre cafetière à filtre. Gardez-la en stock dans un placard de votre cuisine, on ne sait jamais… Un grand repas de famille, et l’heure du café devient vite une séance de travail à la chaîne pour le maître ou la maîtresse de maison, qui finit par craquer sous la pression ! Sans parler des gourmands qui finiront par liquider tout votre stock de capsules ou de dosettes.

Avec une cafetière à filtre, un simple paquet de bon café, et tout le monde sera content.

Barre de séparation maison du café