Machine à grains

Machine à café grain :
le guide de l’expert ! Tout sur le fonctionnement, l’entretien, l’utilisation et le choix de ces appareils.

A l’heure de faire l’achat d’une machine, expresso ou filtre, l’option d’opter pour un appareil équipé d’un broyeur se présente à vous. 

Loin de n’être que des gadgets, les broyeurs permettent de moudre instantanément la dose parfaite de grains afin de vous préparer une tasse ou une verseuse de café frais. Quel que soit le système de préparation pour lequel vous opterez, sachez qu’il vous est possible de profiter d’extractions de qualité, particulièrement savoureuses.

En fonction de sa fréquence d’utilisation, la quantité de tasses quotidiennes que vous buvez, ainsi que de vos goûts en matière de café, l’option broyeur intégré peut s’avérer très intéressante.

Quelle cafetière choisir ? Comment l’entretenir ? Comment être sûr qu’un tel appareil est un choix judicieux ?

Barre de séparation maison du café

Présentation des machines à café à grain

Plus qu’un type de machine, cette famille d’appareil regroupe différents appareils, tous équipés d’un broyeur. 

Machine à filtre et machine expresso par exemple, peuvent être équipées d’un broyeur à grains. En réalité, les machines à grains se caractérisent par le fait qu’elles offrent la possibilité de charger de préparer une extraction à partir d’un café fraîchement moulu, sur demande. Il ne s’agit donc pas d’appareils liés par le mode d’extraction, mais plutôt par la possibilité d’avoir un stock de grains torréfiés qui seront broyés à la demande.

Que vous préfériez une extraction par infusion (écoulement de l’eau par gravité), ou par percolation (extraction sous pression des arômes), il vous sera possible de trouver votre bonheur. Vous ne serez donc pas limité à l’achat d’un type de machine. 

Quel que soit votre choix, vous aurez la garantie de déguster des boissons préparées à partir d’une mouture on ne peut plus fraîche, vous permettant de savourer chaque nuance d’arôme que chaque grain de café peut vous offrir.

Autre point intéressant en termes d’achat, leur prix n’est pas pour autant démesuré. Pour l’équivalent d’une machine de bonne qualité, vous pourrez en choisir une ayant la capacité de moudre votre café à la demande. Certes, cette fonction demande un entretien particulier, mais la fraîcheur qu’une telle machine offre est incomparable. 

Les grains sont directement puisés dans le bac qui leur est dédié, passent par les meules du broyeur, pour finir dans le compartiment dédié à l’extraction (le filtre ou la chambre de percolation). En d’autres termes, le café produit est d’une fraîcheur incomparable, dont vous pourrez apprécier toutes les propriétés organoleptiques. Les amateurs vont adorer ! 

Comment fonctionnent précisément les machines à grains ?

Nous allons décomposer en deux ces types d’appareils :
 

Les machines expresso à broyeur

Ces machines sont également appelées « machines expresso automatiques ». 

En fonction de la préparation choisie (café long, expresso, cappuccino pour certaines, etc…), la dose exacte de grains va être moulue. La mouture va ensuite tomber dans la chambre de percolation, puis pressée pour s’assurer d’une répartition homogène. La machine se lancera ensuite pour préparer une extraction, le tout de façon automatique. Une fois le processus achevé, le marc sera évacué vers un bac de récupération, d’où il devra ensuite être évacué manuellement.

La machine se charge donc de calibrer la mouture, de mettre l’eau à la température idéale pour la préparation choisie, puis procèdera à toute la préparation de façon automatisée.

L’utilisateur pourra souvent influer sur le calibre de la mouture (en fonction de la torréfaction par exemple), en fonction de ses goûts, ainsi que sur la longueur de la boisson en tasse. Hormis ces options, la cafetière se charge de tout, de A à Z.

Comme les machines classiques, celles-ci peuvent être équipées d’une buse de vapeur, ainsi que d’un réservoir à lait permettant la préparation d’un large panel de boissons (cappuccino, macchiato, etc…). L’extraction a lieu à plusieurs bars de pression (jusqu’à 9 bars), tout comme les appareils les plus courants, manuels ou automatiques.

Les machines à filtre à grains

Là encore, c’est la présence d’un bac à grains et d’un broyeur qui les différencie des autres appareils de leur famille. La mouture est faite sur demande, en fonction du nombre de tasses que vous entendez préparer sur le moment, puis tombe dans le filtre automatiquement.

Un des gros avantages de ces machines, c’est la possibilité de varier le calibre de la mouture en fonction de la force gustative dont vous entendez profiter sur le moment. Cette option permet également d’ajuster la finesse de la mouture en fonction du type de café consommé et de torréfaction. 

Pour ce qui est du reste du processus, l’infusion, tout se passe comme sur une cafetière filtre classique. Les options (anti-goutte, maintien au chaud, etc…) sont également présentes. De même, certains modèles possèdent un filtre permanent, tandis que d’autres demandent l’utilisation de filtres papier. 

Pour ce qui est de l’évacuation de la mouture, une fois infusée, c’est à l’utilisateur de l’évacuer (à la poubelle ou sur votre tas de compost !). 

Barre de séparation maison du café

Le système de broyeur qui équipe ces appareils

Lorsqu’il est indépendant, ce type de système est appelé « moulin à café ». Compte tenu du fait qu’ici il fait partie de tous les éléments qui composent la cafetière, on parle de broyeur.

Malgré cette appellation différente, il fonctionne de la même façon qu’un moulin et permet d’influer sur le calibre de la mouture. En fonction de l’origine des grains, de leur torréfaction, des goûts de l’utilisateur, il sera réglé afin d’optimiser le rendu, tant physique que gustatif.

Equipés de lames ou de meules, ces éléments représenteront un réel intérêt quant au rendu en tasse.

Le broyeur à lames

Il s’agit de la version la plus simple et la plus sommaire de ces accessoires. 

Des lames en acier inoxydable vont tourner à grande vitesse pour broyer les grains de café. Il représente l’inconvénient de ne pas offrir un grand niveau de précision et peuvent également chauffer lors de leur fonctionnement. Quand on sait que la chaleur peut dégrader les propriétés aromatiques des différents cafés, on aura tendance à leur préférer des moyens plus fiables de faire sa propre mouture.

Ils restent néanmoins un bon moyen d’appréhender l’intérêt de moudre ses grains soi-même, en présentant l’avantage d’être disponibles à petit prix.

Les broyeurs à meules

Ces accessoires permettent d’obtenir une mouture parfaitement maîtrisée. 2 meules en acier ou en céramique tournent l’une face à l’autre, permettant de réduire le moindre grain à l état de poudre plus ou moins grossière, selon la nature et la préparation du café, ainsi qu’en fonction de vos goûts en termes de préparation.

Il existe une variante de ces instruments, c’est le broyeur à meules coniques. Extrêmement efficaces pour contrôler le gabarit de la mouture, ils autorisent eux aussi différents réglages en fonction du résultat attendu.

Barre de séparation maison du café

Le bac à grains : le stock de café de la machine

Qu’il s’agisse de machine expresso ou de cafetière à filtre, le bac à grains est un élément incontournable. Ce dernier peut permettre de conserver différents types de grains, de les protéger de la lumière, de varier les plaisirs en passant d’un café classique à un décaféiné en un clin, etc…

Avant de faire votre choix, posez-vous des questions quant à vos habitudes de consommation. Concrètement, ne consommez-vous qu’un seul type de café en continu ? Aimez-vous jongler entre différentes variétés au cours de la même journée ? Appréciez-vous d’utiliser du café pré-moulu de temps à autres ?

Vos réponses vont vous permettre de déterminer les options que vous attendez de votre bac à grains.

Le bac à grain classique

Il s’agit d’un compartiment simple qui permettra de stocker votre café préféré. A chaque utilisation, une dose sera libérée pour alimenter le broyeur.

Il est fait de plastique, ne comporte qu’un seul compartiment et ne fera que remplir sa fonction de stock.

Le bac à double compartiment

Il s’agit d’un accessoire qui vous permettra de conserver 2 types de grains différents (caféiné/décaféiné, arabica/robusta, etc…). Selon le moment de la journée, libre à vous de passer d’une variété à l’autre.

S’agissant d’un accessoire relativement élaboré, il est généralement conçu dans un plastique qui permet de stopper les rayons UV, protégeant ainsi l’intégrité et les propriétés de vos cafés préférés.

Le bac à trappe moulu

Il existe un type de machine qui possède une trappe, qui permet d’introduire une dose de café pré-moulu pour la préparation de quelques tasses. 

Cette option peut s’avérer intéressant pour la dégustation d’un cru ou d’une variété que vous ne réservez qu’à des moments particuliers. Cette trappe est généralement directement présente sur le haut du bac.

 

Selon vos habitudes d’utilisation et de consommation, vous aurez la possibilité d’opter pour une machine qui vous offre la possibilité de changer de type de grains, ayant la capacité de conserver votre stock dans les meilleures conditions, voire même de vous autoriser la dégustation d’une mouture déjà prête.

Comment utiliser une machine à café à grains ?

Selon pour le type de système et d’appareil pour lequel vous aurez opté (cafetière expresso ou machine filtre), la longueur de la préparation ne sera pas la même, ni le nombre de tasses qui pourront être préparées à la fois. Néanmoins, compte tenu du fait que ces machines sont quasiment entièrement automatisées, seules quelques manipulations vous incomberont avant la préparation.

Machine expresso :

Dans un premier temps, vous devrez choisir le calibre de la mouture que vous entendez préparer. Par le biais d’un sélecteur ou d’un écran, vous devrez régler le calibre que vous souhaitez obtenir. Pour ce faire, des tests préalables vous permettront de définir quel est le meilleur réglage en fonction du broyeur, du type de café et de vos goûts. 

Il vous suffira ensuite de choisir le type de boisson que vous souhaitez préparer ainsi que le nombre de tasses (1 ou 2). Vous n’aurez plus qu’à laisser la machine s’occuper du reste ! Les préparations sont pré-enregistrées et se font automatiquement (mise en température et réglage de ce paramètre, quantité d’eau, etc…). 

Si votre machine est équipée d’un réservoir à lait, vous n’aurez qu’à opter pour la préparation lactée qui vous intéresse, elle s’exécutera automatiquement elle aussi. En revanche, si elle n’en est pas équipée mais qu’elle possède une buse à vapeur, vous pourrez préparer votre mousse de lait en même temps que votre extraction se prépare toute seule. Vous n’aurez plus qu’à l’incorporer à votre tasse (cappuccino, macchiato, etc…).

Cafetière filtre :

Selon le modèle, vous devrez placer un filtre en papier ou vous assurer de la propreté du filtre permanent. Bien évidemment, le réservoir d’eau devra être rempli.

Il vous suffira simplement de régler le broyeur (écran ou bouton sélecteur) pour qu’il calibre la mouture comme vous l’entendez (certains offrent 28 positions différentes), puis de programmer la quantité de café moulu à préparer (en fonction de la quantité d’eau et du nombre de tasses que vous souhaitez).

Il ne vous restera plus qu’à laisser la machine travailler seule. La mouture, la mise en température et l’infusion se feront ensuite de façon automatique. Le résultat produit devra être tel que vous l’avez programmé, à savoir : 

  • L’infusion devra avoir la force gustative et la qualité que vous attendez.
  • La quantité devra être suffisante pour le nombre de tasses que vous souhaitez servir.

Si un de ces 2 facteurs n’est pas au rendez-vous, c’est probablement lié à un mauvais réglage du broyeur. Procédez par tâtonnement au départ, pour vous assurer d’optimiser le résultat produit lors de chaque préparation. C’est la garantie de trouver les réglages qui vous satisferont à chaque fois.

 

 

 

Comment assurer le nettoyage et l’entretien d’une machine à café à grain ?

Au-delà du nettoyage du système d’extraction que nous avons déjà traité aussi bien pour la machine expresso que pour la cafetière filtre, nous allons vous indiquer comment entretenir toute la partie liée au broyage des grains. Ne vous inquiétez pas, il s’agit simplement d’un entretien à réaliser périodiquement qui n’a rien de compliqué.

Toutes les machines équipées d’un système de broyage des grains permettent d’avoir accès aux meules et à leur voie d’alimentation. Au fil des préparations de vos boissons préférées, il se peut que le broyeur s’encrasse. Pour assurer un fonctionnement impeccable, il est recommandé de nettoyer les meules et de les débarrasser des dépôts occasionnés par la quantité de grains de café qui auront été transformés en mouture.

Il suffit d’accéder au compartiment où les meules sont retenues puis de les sortir de la machine. La notice de votre appareil vous indiquera comment procéder sans rien endommager. 

Il ne vous restera qu’à laver les meules à l’eau chaude et à l’éponge pour les débarrasser des huiles libérées par chaque grain de café. Il sera également nécessaire d’ôter les dépôts de moutures s’étant accumulés dans le compartiment. Il faut qu’à la fin de l’opération cet emplacement soit parfaitement propre, exempt de tout résidu.

C’est l’occasion de vérifier l’état de chaque meule. N’oubliez pas que c’est d’elles dont dépend la qualité de la mouture, donc de la préparation des boissons à base de café. Si vous détestez être pris de court et avoir la garantie de ne jamais voir votre machine tomber en panne, n’hésitez pas à garder un jeu de meules en stock. Toutefois, n’ayez crainte, les meules sont des éléments très solides (surtout en acier) et ne se détériorent pas très rapidement.

Un tel entretien, réalisé une fois par mois, vous garantira un fonctionnement fiable et pérenne. Votre machine à café aura la capacité d’assurer une utilisation aussi intensive que nécessaire.

Barre de séparation maison du café

Problèmes et solutions courantes sur les machines à café à grains

Comme sur n’importe quelle cafetière (expresso ou filtre), il est toujours nécessaire de vérifier la propreté et l’état du réservoir d’eau, du système d’écoulement d’eau, des filtres ainsi que des différentes parties pouvant entraîner un dysfonctionnement en cas de détérioration.

Cependant, un des points cruciaux des machines qui nous intéressent dans le cas présent, c’est évidemment le broyeur. C’est de lui dont vont dépendre la qualité de chaque préparation. 

Si vous constatez un résultat en tasse plus léger ou plus clair que vous ne l’attendez, de même que si vous constatez un bruit étrange au cours du broyage, ce peut être le signe d’un dysfonctionnement.

Pour y remédier, rien de plus simple : démontez les meules et contrôlez leur état. Sur les machines équipées de meules en céramique, la fragilité peut représenter un obstacle, surtout en cas d’utilisation intensive. En cas de pièce rompue, il vous suffira de la remplacer pour que votre machine recommence à fonctionner correctement.

Autre panne possible, c’est l’introduction d’un corps étranger entre les meules. Il arrive parfois qu’au milieu des grains de café, un petit caillou soit venu se mélanger. Il se peut donc qu’il endommage une meule, voire se coince et bloque le système. Dans ce cas, un démontage permettra de l’extraire et de redonner au meules toute leur capacité à moudre chaque grain de café correctement.


 

 

Conclusion :
notre avis sur les machines à café à grains

Broyer soi-même chaque grain qui permettra ensuite de se préparer une boisson de qualité est un des principes que les amateurs de café affectionnent particulièrement.

D’une part, c’est gage de respect à l’égard du café qui va être employé (en fonction de ses propriétés, la mouture sera parfaitement adaptée), d’autre part c’est la garantie de déguster chaque tasse selon une préparation sur mesure. Peu importe les boissons qui seront ensuite préparées (cappuccino, expresso, allongé, etc…), chaque utilisateur pourra profiter du café qu’il aime, comme il aime, et fraîchement moulu. Rien n’est plus agréable pour un amateur de café !

Autre point positif, ces machines sont accessibles à des prix raisonnables. Un amateur qui souhaitera faire l’achat d’une cafetière puis d’un moulin sera souvent amené à débourser un prix supérieur à un appareil combinant les deux.

En termes d’options et de capacités (bars de pression, buse vapeur, capacité du réservoir d’eau, réglage de la température, etc…), ces machines à grains n’ont rien à envier aux autres. Elles permettent surtout de combiner l’utilité et les performances d’une bonne machine et d’un moulin.

Si vous êtes amateur de café et appréciez de le déguster dans les meilleures conditions, en profitant de sa fraîcheur et de tous ces arômes, vous risquez certainement d’être séduit par ce type de machine à café. 

Chaque tasse, ainsi que tous les cafés que vous appréciez déguster tranquillement vous délivreront toute leur richesse et leur complexité aromatique.

Bonne dégustation à tous !